Denis Chartrand, président de l’ACÉPO

Les acteurs de l’éducation francophone en visite à Queen’s Park

C’était jour de première lundi à Queen’s Park alors qu’une dizaine d’acteurs du milieu de l’éducation en langue française en Ontario ont rencontré une dizaine de ministres et députés de tous les partis afin de les sensibiliser aux défis particuliers avec lesquels ils doivent composer. À la tête de la délégation, on retrouvait entre autres l’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario (ACÉPO) et l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC).

« Étant donné le grand nombre de nouveaux élus, on voulait leur faire connaître notre réalité. Il y en a qui peuvent mêler immersion et éducation en français, alors que ce sont deux choses complètement différentes. Notre objectif était de les informer et de leur offrir notre aide. On leur a répété que lorsqu’un projet de loi est en préparation, ils doivent se rappeler que les effets sur la minorité francophone ne seront pas nécessairement les mêmes que sur la majorité anglophone. [...] On a aussi tendu une perche par rapport à la possibilité d’avoir un groupe de travail qui se réunit sur une base régulière », a déclaré le président de l’ACÉPO, Denis Chartrand, qui a qualifié les discussions de positives.

La clientèle des conseils scolaires francophones est en croissance un peu partout sur le territoire, ont-ils aussi rappelé aux élus, faisant entre autres référence aux besoins de nouvelles infrastructures.

Les autres acteurs qui ont participé à cette journée de pourparlers sont l’Association des directions et directions adjointes des écoles franco-ontariennes (ADFO), l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), l’Association des gestionnaires de l’éducation franco-ontarienne (AGÉFO), l’Association francophones à l’éducation des services à l’enfance de l’Ontario (AFÉSEO), le Centre de leadership et d’évaluation (CLÉ), le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP), l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) ainsi que Parents partenaires en éducation (PPE).

Au total, 110 000 élèves fréquentent 454 écoles de langue française à travers la province.