Il reste un petit espoir que l’école 040 ouvre en 2021, selon le président de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, Mario Crevier.

Le projet d’école secondaire à Aylmer «vraisemblablement» retardé

Le poids du manque d’espace s’alourdit à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO). L’ouverture de l’école secondaire 040 sera «vraisemblablement» retardée à 2022, soit deux ans plus tard que l’échéancier initialement prévu.

La CSPO a diffusé un communiqué, vendredi, pour signaler que «des raisons hors de son contrôle» la forcent à annuler l’appel d’offres pour la construction de l’école secondaire de 810 places devant être érigée à proximité du centre aquatique Paul-Pelletier.

«Des exigences administratives ont forcé le promoteur du projet [domiciliaire] La Croisée à effectuer des tests de sol supplémentaires, obligeant ainsi la CSPO à suspendre temporairement la poursuite de son projet de nouvelle école située sur le terrain adjacent», explique la CSPO.

Le président de la commission scolaire, Mario Crevier, a indiqué en entrevue avoir appris la mauvaise nouvelle mardi. Il explique que les exigences environnementales que doit respecter le promoteur retarderont l’ouverture de la rue sur laquelle sera construite l’école, ce qui a contraint la CSPO à annuler l’appel d’offres pour les travaux de construction.

À l’heure actuelle, la CSPO ignore à quel moment elle pourra relancer l’appel d’offres. «La suspension des travaux en cours retardera vraisemblablement l’ouverture de la nouvelle école secondaire dans le secteur Aylmer à septembre 2022», a fait savoir la commission scolaire.

Puisque les travaux de construction doivent s’échelonner sur deux ans, M. Crevier note qu’il y a encore une petite chance que l’école soit prête pour 2021, tout en soulignant qu’il est «plus plausible» que l’ouverture n’ait lieu qu’en 2022. La CSPO visait au départ 2020 pour l’ouverture de l’école 040.

Débordement 

Les dirigeants de la CSPO «évaluent diverses options pour remédier aux défis que pose ce revirement de situation inattendu», car un «important surplus d’élèves» est prévu à l’école secondaire Grande-Rivière. Déjà, «plusieurs scénarios sont à l’étude» pour qu’il y ait de la place pour tout le monde.

Dès la prochaine rentrée, une vingtaine de classes modulaires seront utilisées à l’école secondaire Grande-Rivière. «On est près de la limite», reconnaît M. Crevier. L’établissement de la rue Broad comptera 1985 élèves en septembre prochain, et franchira le cap des 2000 l’année suivante, a indiqué le président de la CSPO.

L’échéancier pour l’ouverture de l’autre école secondaire de 810 places dans le Plateau — la 041 — demeure pour sa part inchangé, alors que la CSPO vise toujours l’automne 2021.

Dans le secteur Hull, quelques classes modulaires sont aussi utilisées à l’école secondaire de l’Île. D’autres locaux modulaires ont été commandés afin d’y aménager des laboratoires pour les élèves de l’école secondaire Mont-Bleu, installés au centre Asticou depuis décembre en raison de l’incendie qui a gravement endommagé leur établissement lors du passage de la tornade de septembre dernier.

+

CHRONOLOGIE

  • Juin 2014 La CSPO demande à Québec le financement pour une nouvelle école secondaire dans le Plateau.
  • Août 2015 La CSPO décide de demander deux écoles secondaires d’environ 800 places chacune, au lieu d’une seule de 1600 places. La présidente de la CSPO de l’époque, Johanne Légaré, affirme que le besoin est de 1600 places « d’ici 2019 ».
  • Août 2016 Le ministère de l’Éducation alloue près de 65 millions $ à la CSPO pour la construction de deux écoles secondaires. Il est alors évoqué que dans un monde idéal, ces écoles ouvriraient en 2019 ou en 2020.
  • Novembre 2018 Le président de la CSPO, Mario Crevier, indique qu’il y a encore « des chances » que l’école 040 soit prête pour la rentrée 2020, mais que cet échéancier n’est toujours « pas certain ».
  • Juillet 2019 La CSPO annonce qu’une situation « hors de son contrôle » retardera « vraisemblablement » l’ouverture de l’école 040 à 2022.