L'immeuble abritant le Conservatoire de musique de Gatineau, situé non loin de l'UQO sur le boulevard Alexandre-Taché.

Le Conservatoire de musique passe son tour

Le Conservatoire de musique de Gatineau s'est retiré du projet qui l'incluait dans le pavillon des arts que souhaite ériger l'Université du Québec en Outaouais (UQO).
Le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, a confié en entrevue éditoriale avec LeDroit que ce revirement de situation force l'établissement à revoir son plan de match visant la construction d'un pavillon des arts et la consolidation des activités au campus Alexandre-Taché.
Le nouvel édifice est une condition sine qua non pour réussir à concentrer les activités sur un seul campus, mais des changements doivent être apportés au projet.
« Le pavillon des arts, c'était avec le Conservatoire [de musique de Gatineau], et nous ne sommes plus avec le Conservatoire. [...] Là, on doit refaire nos plans. »
Priorités revues
Les nouveaux dirigeants du Conservatoire « ont revu leurs priorités », a fait savoir M. Harrisson. « Le projet de pavillon des arts avec le Conservatoire, ils jugent que c'est important, mais ce n'est pas prioritaire pour eux pour l'instant », dit-il.
Ce changement pourrait toutefois faire en sorte de diminuer les coûts de construction, a souligné le recteur, puisque l'intégration du conservatoire aurait nécessité des salles spécialisées.
Lors de la dernière campagne électorale, la députée de Hull, Maryse Gaudreault, avait promis d'obtenir les autorisations et le financement nécessaires à ce projet au cours du présent mandat. Le recteur Harrisson attend impatiemment que ce dossier débloque.
Entre-temps, le grand patron de l'UQO se concentre sur sa planification stratégique, dont la priorité sera d'« enrichir l'expérience étudiante ». Encore là, la consolidation des cours sur un seul campus sera grandement profitable pour « dynamiser » la vie universitaire gatinoise, dit-il.