Les enseignants de l’Outaouais se préparent à accueillir leurs nouveaux élèves tout en appliquant les mesures exigées par la santé publique
Les enseignants de l’Outaouais se préparent à accueillir leurs nouveaux élèves tout en appliquant les mesures exigées par la santé publique

La rentrée en mode pandémie

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Benoit Sabourin
Benoit Sabourin
Le Droit
Une heure d’arrivée différente, la formation de sous-groupes et l’interdiction pour les parents d’entrer dans la cour d’école font partie des mesures mises en place à certains endroits en Outaouais pour la rentrée scolaire 2020 en mode pandémie.

Alors que de nombreuses consignes qui devront être respectées en milieu scolaire au cours de l’année ont été mises en place de manière uniforme au Québec, les modalités du jour de la rentrée diffèrent d’un endroit à l’autre, les établissements disposent d’une certaine autonomie pour organiser cette journée spéciale.

En temps normal, les cours des écoles primaires sont remplies d’enfants et de parents lors de la rentrée. Mais cette année, «le [maximum de] 250 personnes doit être respecté dans la cour», souligne la directrice générale du Centre de services scolaire des Draveurs (CSSD), Manon Dufour.

Dans certains cas, les nouveaux parents pourraient être admis dans la cour pour accompagner leurs enfants dans leur nouvel univers. Pour les petits de maternelle, des sous-groupes ont aussi été créés afin que les parents puissent accompagner les enfants à l’intérieur lors de la rentrée progressive, a fait savoir Mme Dufour.

Au Centre de services scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSSPO), on indique qu’à l’exception du préscolaire, «les parents ne pourront accéder à la cour d’école afin d’éviter les rassemblements et de respecter les mesures de distanciation». Pour les classes de maternelle, des sous-groupes ont là aussi été établis afin que les parents puissent être présents pour certaines périodes.

Chaque école du CSSPO était par ailleurs responsable de communiquer avec les parents les détails sur l’heure d’arrivée et le déroulement de la rentrée.


« Tout en appliquant l’ensemble des mesures exigées par la santé publique, chacune des équipes-écoles a bâti son protocole pour permettre la rentrée scolaire »
Nancy Morin

Du côté du Centre de services scolaire au Coeur-des-Vallées (CSSCV), tout est réglé au quart de tour pour accueillir les élèves en toute sécurité, assure-t-on.

«Tout en appliquant l’ensemble des mesures exigées par la santé publique, chacune des équipes-écoles a bâti son protocole pour permettre la rentrée scolaire, explique Nancy Morin, directrice générale adjointe aux affaires éducatives au CSSCV. L’heure de récréation, l’heure d’arrivée, l’heure de départ, les déplacements dans l’école, le nombre de dîners, tout ça, chaque école du territoire a son propre protocole et celui-ci a été communiqué dans les grandes lignes aux parents.»

Les équipes-écoles ont adapté leur modèle d’accueil en fonction des spécificités de chaque infrastructure, ajoute Mme Morin.

«Par exemple, pour certaines écoles, on pourrait accueillir les différents cycles à des heures décalées. [...] Dans certaines écoles, ça va être identifié où les élèves de première année doivent se rendre et l’enseignant de 1re année va attendre avec son affiche pour qu’on puisse former les cellules à l’extérieur dès leur arrivée. Ça varie aussi loin qu’en fonction de l’architecture des lieux. Comment la cour d’école est-elle divisée, par où les autobus arrivent, tout ça est pris en considération et c’est pour ça que c’est personnalisé selon chacun des établissements», précise Mme Morin.