La Pêche: trop de fer dans l'eau des fontaines

Un taux trop élevé de fer dans l'eau des fontaines d'établissements scolaires de La Pêche force la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais à fournir des bouteilles d'eau à ses élèves et au personnel.
La présidente de la CSPO, Johanne Légaré, a fait savoir qu'après avoir remarqué que l'eau était embrouillée, des analyses ont révélé, à la mi-février, « la présence un peu trop élevée de fer » dans l'eau des deux bâtiments de l'école primaire Au-Coeur-des-Collines, à l'école secondaire des Lacs et au Centre d'éducation aux adultes La Pêche.
La présidente de la CSPO, Johanne Légaré
« L'eau n'est pas contaminée », assure Mme Légaré, qui précise les analyses qui avaient été réalisées en septembre dernier n'avaient rien révélé d'anormal. La CSPO attend maintenant les résultats de nouveaux tests pour savoir quelles mesures doivent être prises afin que les élèves et le personnel puissent à nouveau boire l'eau des fontaines.
La CSPO espère toujours recevoir une réponse favorable du ministère de l'Éducation à sa demande d'agrandissement de l'immeuble Sainte-Cécile de l'école primaire Au-Coeur-des-Collines. La demande initiale de la CSPO avait été modifiée pour demander une école flambant neuve afin de réunir tous les élèves sous un même toit, mais comme le ministère n'y avait pas répondu favorablement. Les élus scolaires ont choisi de revenir à une demande d'agrandissement incluant la construction d'un gymnase. Au printemps, des parents avaient demandé à ce qu'un nouvel établissement primaire soit construit, notamment en raison d'inquiétude sur la salubrité des lieux et sur le manque d'espace.