L'établissement sera érigé sur un terrain de six acres en bordure de la route 315, à proximité des chemins Vol à Voile et Robitaille.
L'établissement sera érigé sur un terrain de six acres en bordure de la route 315, à proximité des chemins Vol à Voile et Robitaille.

La future école primaire de L'Ange-Gardien pas prête avant 2023

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
EXCLUSIF / La première école primaire sur le territoire de L'Ange-Gardien, qui devait initialement ouvrir ses portes l'an prochain mais dont l'échéancier avait plus tard été repoussé en 2022, n'accueillera finalement pas ses quelque 300 élèves avant la rentrée 2023.

Le directeur général du Centre de services scolaire au Coeur-des-Vallées (CSSCV), Daniel Bellemare, a confirmé cette information au Droit en marge de l'annonce des investissements annuels pour les infrastructures scolaires dans la région.

C'est que les travaux de préparation en vue de la construction de l'école des Grands-Pins, dont le financement de 16 millions $ a été octroyé par Québec à l'été 2019, s'avèrent encore plus complexes que prévu. 

«On doit forer des puits pour s'assurer d'avoir une alimentation suffisante en eau. L'un d'entre eux est complété mais il faut en faire d'autres et ça créé des complications, parce qu'on ne peut pas le faire n'importe où. Ça va peut-être nous obliger à déplacer un champ d'épuration et même le stationnement. Tout ça occasionne des retards qui ne sont pas si grands, sauf que l'échéancier était déjà tellement serré pour 2022. Un mois ou deux en construction, c'est très difficile à rattraper et les travaux ont plus souvent tendance à s'allonger dans le temps qu'à raccourcir, alors on n'a pas le choix, ce sera plutôt en 2023. On est en milieu rural, on a plus d'imprévus qu'en milieu urbain», explique-t-il.

À LIRE AUSSI: Investissements de 58 M$: deux nouvelles écoles primaires à Gatineau

L'établissement qui sera érigé sur un terrain de six acres en bordure de la route 315, à proximité des chemins Vol à Voile et Robitaille, accueillera 12 groupes de niveau primaire ainsi que quatre classes de préscolaire (maternelle 4 et 5 ans).

Quelque 1200 personnes avaient signé une pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour réclamer la construction d’une école à L’Ange-Gardien. Le maire Marc Louis-Seize avait souligné que l'idée avait été proposée pour la première fois au milieu des années 90.

Demande d'agrandissement à Hormisdas-Gamelin?

Au moment où plusieurs écoles primaires du CSSCV doivent composer avec une surpopulation entre leurs murs et qu'on anticipe que 400 nouveaux enfants s'ajouteront au cours des cinq prochaines années, M. Bellemare indique qu'il «ne serait pas surprenant» qu'on dépose une demande d'agrandissement de l'école secondaire Hormisdas-Gamelin, dans le secteur Buckingham.

«Ça déborde au primaire et ce sera encore le cas l'an prochain. Et à Hormisdas-Gamelin, on est à l'étroit», note-t-il.

L'école secondaire Hormisdas-Gamelin accueille plus de 1400 élèves.