La CSPO veut deux commissions scolaires pour l'Outaouais

L'Outaouais devrait être doté d'au moins deux commissions scolaires, estime la présidente de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO).
Dans un communiqué émis jeudi matin, Johanne Légaré dit souhaiter que Québec revoie son plan de réforme, qui prévoit la création d'une seule entité qui remplacerait les quatre commissions scolaires francophones de la région. La CSPO suggère plutôt d'utiliser la rivière Gatineau pour couper la poire en deux et diviser le territoire de la région.
«L'objectif principal demeure de permettre une répartition équitable et une proximité des services des commissions scolaires favorisant ainsi la réussite des élèves», affirme Mme Légaré.
En novembre dernier, le ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, a confirmé son intention de faire passer le nombre de commissions scolaires au Québec de 72 à 46.
Plus de détails dans LeDroit du 12 décembre.