La présidente Johanne Légaré brillait par son absence au conseil des commissaires de la CSPO, mercredi soir.

La CSPO veut accélérer les négos

Au terme d’un huis clos d’un peu plus de 80 minutes marqué par des échanges musclés qui se sont à quelques occasions frayés un chemin hors des murs de la salle de réunion, les commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais ont adopté tard mercredi soir une résolution visant à mettre sur pied un comité qui aura pour mandat d’«accélérer les négociations» avec la Ville de Gatineau et le promoteur Junic dans le but que l’école 036 soit ouverte à temps pour août 2019.

Le vice-président Mario Crevier et un comité-conseil composé des commissaires Nathalie Villeneuve, Anne DomPierre et Serge Lafortune ont été désignés pour mener la charge de ce projet.

Les commissaires de la CSPO ont également réitéré à l’unanimité leur soutien envers le directeur général, Jean-Claude Bouchard, dans le dossier de l’école 036. Aucune mention dans la résolution n’a été faite par rapport à la présidente de la CSPO, Johanne Légaré, qui brillait par son absence, mercredi soir.

Rappelons que la semaine dernière, Mme Légaré avait révélé dans les médias que quelque 300 élèves des quatre écoles primaires du quartier du Plateau seraient déplacés pour la rentrée scolaire 2019 puisque l’établissement 036, dont la construction est attendue sur un terrain situé à l’angle des boulevards du Plateau et d’Amsterdam, ne sera pas livré à temps pour accueillir les enfants du secteur.

Aucune offre d’achat du terrain convoité ne pouvait être faite auprès du promoteur avant que ce dernier ne dépose ses plans d’aménagement auprès de la Ville de Gatineau, avait laissé entendre la présidente de la commission scolaire. La Ville et Junic avaient ensuite rétorqué à cette sortie en affirmant qu’il revenait plutôt à la CSPO de déposer une offre d’achat avant que les plans d’aménagements ne soient soumis à l’administration gatinoise