Julien Croteau

La CSD fera examiner 42 édifices

La Commission scolaire des Draveurs (CSD) lance un appel d'offres pour la caractérisation d'amiante dans 42 de ses écoles et bâtiments administratifs.
Selon le président de la CSD, Julien Croteau, la commission scolaire a lancé cet appel d'offres afin de se conformer à la loi adoptée par le gouvernement du Québec.
«Nous devons répertorier les édifices comportant des produits de l'amiante avant le mois de juin 2015. Ces produits ont été utilisés comme isolant ou comme élément calorifuge et la caractérisation doit être faite par une firme spécialisée. Nous savons déjà qu'aucune installation ne présente un risque pour la santé, mais il est important, pour se conformer à la loi, d'assurer une bonne gestion des équipements comportant de l'amiante. Ainsi, lors de travaux d'entretien ou de construction, le personnel doit savoir exactement à quels endroits il y a de l'amiante, afin de prendre des mesures de sécurité nécessaires», a expliqué M. Croteau.
La présence d'amiante dans les édifices publics est une source d'inquiétude depuis plusieurs années. En 2008, une ancienne employée de la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) est décédée des suites d'une maladie pulmonaire qui a été causée par une exposition à l'amiante qui se trouvait dans les murs de l'école secondaire Louis-Joseph-Papineau, à Papineauville. En 2011, la Commission des lésions professionnelles du Québec a statué que la mort de la dame était bel et bien due à la présence d'amiante et donné tort à la CSCV, qui prétendait le contraire.