L'école secondaire Hormisdas-Gamelin, secteur Buckingham

La CSCV vise un taux de diplomation de 80% d’ici 2022

La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) souhaite faire passer son taux de diplomation et de qualification pour les élèves âgés de moins de 20 ans de 64,7 % à 80 % d’ici 2022.

C’est le premier des neuf objectifs figurant au Plan d’engagement vers la réussite 2018-2022 de la CSCV qui a été dévoilé mercredi soir, à Buckingham, lors de la séance publique du conseil des commissaires.

Présentement, 53,8 % des élèves du territoire de la commission scolaire obtiennent une diplomation après sept ans. Le taux de qualification se chiffre pour sa part à 10,9 %. Avec une cible globale de 80 %, la CSCV compte ainsi grimper du 49e au 35e rang québécois (sur 68 commissions scolaires) en matière de diplomation d’ici les cinq prochaines années.

Le directeur général de la CSCV, Daniel Bellemare, n’a pas hésité à parler d’objectifs « ambitieux » lors de la présentation du document. La cible nationale est de porter à 90 % d’ici 2030 la proportion d’élèves âgés de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification, a-t-il rappelé.

« Je suis confiant parce que ce qu’on a fait, c’est une analyse qui est approfondie. Les gens chez-nous ont une expertise et cette expertise-là va nous amener vers les sommets », a-t-il affirmé.

Pour arriver à ses fins, la CSCV misera notamment sur le suivi de cohortes, sur le soutien aux programmes Pré-DEP 3 et 4, sur la prévention des retards d’apprentissage et sur le suivi des élèves du deuxième cycle du secondaire régulier en voie d’obtention d’un diplôme d’études secondaires mais à qui il manque des unités dans certains cours obligatoires.

« On a vraiment rafiné nos outils en terme de dépistage. Trop longtemps en éducation, on a navigué au pif. On pense que c’est bon, on va faire et ça devrait donner des résultats. C’était peut-être l’approche des dernières années. Maintenant, nous sommes rendus avec des approches plus (qualitatives). [...] On est capable de savoir qui sont les élèves en difficulté et des les accompagner », a souligné M. Bellemare.

En matière de persévérance scolaire, la CSCV vise d’ici 2030 une cible de décrochage de 14,1 % chez les garçons. Le taux de décrochage se chiffrait à 20,3 % en 2014-2015.

La commission scolaire souhaite du même souffle maintenir le taux de décrochage des filles à 7,9 %, statistique qui date aussi de 2014-2015.

Parmi les autres objectifs inscrits au plan de la CSCV, on retrouve notamment l’augmentation du nombre d’enfants arrivant au préscolaire 5 ans sans retard de développement et l’augmentation du nombre d’élèves arrivant à la fin du 1er cycle du primaire avec une maîtrise des compétences en littératie.