Le gouvernement fédéral a confirmé, mercredi, qu’il octroiera 2 milliards $ aux provinces pour les aider à préparer leur plan de retour en classe. L’Ontario pourra toucher jusqu’à 763 millions $, soit la plus grande part du gâteau au pays.
Le gouvernement fédéral a confirmé, mercredi, qu’il octroiera 2 milliards $ aux provinces pour les aider à préparer leur plan de retour en classe. L’Ontario pourra toucher jusqu’à 763 millions $, soit la plus grande part du gâteau au pays.

Jusqu’à 763 millions $ en Ontario pour le retour en classe

Émilie Pelletier
Émilie Pelletier
Initiative de journalisme local — Le Droit
Le gouvernement fédéral a confirmé, mercredi, qu’il octroiera 2 milliards $ aux provinces pour les aider à préparer leur plan de retour en classe. L’Ontario pourra toucher jusqu’à 763 millions $, soit la plus grande part du gâteau au pays.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la création du Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire

Une première enveloppe de 381 millions $ sera allouée à l’Ontario pour soutenir le plan provincial pour le retour en classes.  

Ce montant servira notamment à embaucher des concierges, à améliorer les systèmes de ventilation dans les écoles, à faire l’achat d’équipements de protection individuelle pour les écoles et pour embaucher des éducateurs, selon les besoins. 

Pourquoi le gouvernement provincial a-t-il accepté cet argent d’Ottawa, alors que Doug Ford s’est souvent vanté que l’Ontario a « le meilleur plan de rentrée scolaire au pays »? 

« Pourquoi pas? On a besoin de l’aide de tous les niveaux de gouvernement », a répondu le premier ministre lors de son point de presse quotidien. 

Le premier ministre ontarien, Doug Ford

Parmi le montant alloué, 70 millions $ seront réservés pour le transport des élèves. Près de 45 millions seront versés au Programme de primes pour le maintien en poste des conducteurs d’autobus scolaires (PMPC), et le reste sera utilisé notamment pour aider à réduire le nombre d’élèves dans les autobus. 

Le fonds fédéral aidera aussi à améliorer des soutiens pour l’éducation des enfants en difficulté et en santé mentale, à augmenter le personnel infirmier-hygiéniste et à bonifier l’offre d’apprentissage à distance.

Durant sa conférence de presse, le premier ministre Trudeau a fait savoir que les fonds seront offerts sans grandes conditions. « Ce soutien est flexible, alors les provinces, et ultimement les écoles, pourront s’en servir pour répondre à leurs besoins. »

Cette somme fédérale pour la rentrée s’ajoute aux 19 G$ promis plus tôt cet été pour la relance de l’économie du Canada. 

Par ailleurs, l’Ontario a mis de côté 50 millions $ pour « répondre aux besoins d’apprentissage en cas de pandémie future, afin de veiller à ce que l’Ontario soit prête à tous les scénarios possibles cet automne », selon un communiqué du gouvernement ontarien. 

Questionné à savoir pourquoi seulement 70 millions $ ont été réservés pour l’embauche d’enseignants, le ministre de l’Éducation Stephen Lecce a précisé que les 100 millions $ alloués à d’autres priorités peuvent aussi être utilisés pour embaucher du personnel enseignant.