Le premier ministre Doug Ford n’a pas pu dire si la maternelle à temps plein serait maintenu au-delà de la présente année scolaire.

Ford ne peut garantir l’avenir de la maternelle à temps plein

TORONTO — Le premier ministre ontarien, Doug Ford, ne garantit pas que la maternelle à temps plein se poursuivra au-delà de la prochaine année scolaire.

Le programme avait été introduit par l’ancien premier ministre libéral Dalton McGuinty, avant d’être complètement déployé en 2014. Il permet aux familles d’économiser annuellement des milliers de dollars en frais de garde d’enfants, mais il coûte 1,5 milliard $ au gouvernement provincial.

Le gouvernement Ford mène actuellement des consultations en éducation. Il évalue notamment la possibilité de supprimer les seuils maximums d’élèves par classe de maternelle et au primaire.

Le premier ministre a été interrogé mercredi sur l’avenir de la maternelle toute la journée. Doug Ford a répondu qu’il voulait seulement ce qu’il y a de mieux pour les élèves, mais un document gouvernemental décrit les consultations en cours comme nécessaires, compte tenu de «la situation financière actuelle de la province».

Le gouvernement progressiste-conservateur tente de réduire son déficit à 14,5 milliards $, bien que le Bureau du directeur de la responsabilité financière de l’Ontario affirme qu’il est plus près de 12 milliards $.