Le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, et le recteur de l'UQO, Denis Harrisson, ont mis de côté la déception de décembre dernier et se sont concentrés sur la recherche de nouvelles sources de financement pour le projet de consolidation du pavillon Alexandre-Taché.

Fergus et Harrisson discutent

Après la déception causée par l'absence de financement provenant du Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, le recteur de l'Université du Québec en Outaouais (UQO), Denis Harrisson, rencontrait le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, jeudi, pour identifier de nouvelles sources de financement pour la consolidation du pavillon Alexandre-Taché.
La déception a été vive pour l'UQO en décembre dernier lorsque l'annonce des projets soutenus par le programme fédéral est tombée. M. Harrisson affirmait alors qu'on lui « a toujours dit qu'il y aurait quelque chose pour l'UQO ».
Dans un communiqué de presse, le recteur se dit satisfait de sa rencontre avec M. Fergus. Il aurait notamment signifié toute la déception de l'UQO d'être écartée du Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires.
Les deux hommes ont indiqué qu'ils ne commenteraient pas davantage la teneur de leurs échanges, mais qu'ils ont commencé à chercher de nouvelles avenues pour financer l'amélioration des « installations de recherche et d'enseignement du pavillon Lucien-Brault » vers le pavillon Alexandre-Taché. 
Selon nos informations, des représentants de divers ministères ont pris part à cette rencontre. Les deux parties auraient déjà identifié un programme d'infrastructures dans lequel l'UQO soumettrait sa candidature.
Québec conserve une enveloppe de 20 millions $ pour la consolidation du pavillon Alexandre-Taché. Le projet dans son ensemble est évalué à environ 50 millions $.