« Ce que l'on souhaite vraiment, c'est de faire des activités communes. Donc, ça peut être à l'occasion, une grand-maman qui vient raconter une histoire à l'heure du dodo », explique Céline Thibault, directrice des programmes de soutien à la famille de l'organisme Grandir ensemble.

Faire côtoyer bambins et aînés

Des bambins et de jeunes enfants d'Ottawa s'apprêtent à vivre une toute nouvelle expérience d'ici quelques semaines en service de garde. Celle de cohabiter avec des personnes âgées de la Résidence St-Louis, dans le secteur Orléans.
Le projet de garderie intergénérationnelle est l'oeuvre de l'agence de garde en milieu familial Grandir ensemble.
« Ce que l'on aime de ce concept-là, c'est de pouvoir permettre aux enfants de vivre une relation particulière avec les personnes âgées et vice versa, elles qui sont souvent isolées », explique Céline Thibault, directrice des programmes de soutien à la famille de l'organisme.
Pour ce faire, Grandir ensemble voit aux derniers préparatifs dans ses locaux situés au sous-sol de la Résidence avant l'ouverture officielle, d'ici la fin janvier. Seules les délivrances de permis d'exploitation sont attendues. D'ailleurs, un inspecteur de Santé publique Ottawa vérifiait l'état des lieux lors du passage du Droit mardi.
Le service de garde sera adjacent à une salle communautaire où un centre de jour offre des programmes aux personnes âgées autonomes. C'est cette proximité qui facilitera les échanges intergénérationnels.
« Ce que l'on souhaite vraiment, c'est de faire des activités communes. Donc, ça peut être à l'occasion, une grand-maman qui vient raconter une histoire à l'heure du dodo ou des exercices d'activité physique conjoints. Ce qu'on réalise, c'est que souvent, il y a des objectifs similaires qu'on travaille chez les personnes âgées et les jeunes enfants, telles la dextérité ou la motricité », évoque Mme Thibault.
L'ouverture d'un tel centre serait aussi une première à Ottawa.
« À ma connaissance, c'est le seul dans la région. C'est nouveau, par contre, nous avons souvent fait des activités dans nos autres centres où nous avons tenu des journées avec personnes âgées. L'occasion de le faire plus régulièrement devient plus intéressante. »
L'intervenante est bien consciente que la sécurité des enfants est au coeur des préoccupations des parents.
« S'il y a des personnes âgées qui côtoient les enfants, ce sont tous les principes de la loi qui sont appliqués. On vérifie les antécédents judiciaires et ils ne sont jamais laissés seuls avec les enfants. Une éducatrice sera toujours présente selon les ratios établis. Toute la question de la sécurité est importante pour nous. »
Milieu francophone
Autrefois, le YMCA offrait un service de garde au même endroit. L'organisme de bienfaisance a fermé boutique, faute d'une demande des familles anglophones. « Les responsables de la Résidence recherchaient vraiment un service francophone et ils nous ont approchés à l'automne dernier », explique Mme Thibault.
Grandir ensemble, qui existe depuis 1981, fait partie d'une quinzaine d'organismes qui offrent ses services en milieu familial ou dans les écoles d'Ottawa. Il est toutefois, le seul qui vise la clientèle francophone.
Stimulant pour les aînés
Ce retour du service de garde sera bénéfique pour les personnes âgées de la Résidence, croit Mme Thibault. Un espace vitré à l'arrière de l'édifice était devenu le point d'attraction principal des résidents quand les jeunes de la garderie du YMCA sortaient à l'extérieur autrefois. Des ballades avec les enfants dans les couloirs de l'immeuble apportaient aussi leur lot d'enjouement.
« Pour les personnes âgées, juste le fait de voir et d'entendre des enfants provoque un sourire. »
Une journée portes ouvertes du centre de garde est prévue la semaine prochaine. Les parents intéressés pourront venir visiter les lieux où inscrire leur enfant. Les intéressés pourront consulter le site Internet www.grandirensemble.ca au cours des prochains jours pour plus de renseignements.