Sans décréter officiellement une levée de cours, l’Université du Québec en Outaouais (UQO) encourage sa communauté à participer à la marche pour le climat du 27 septembre.

Étudiants et enseignants marcheront pour la planète

Sans décréter officiellement une levée de cours, l’Université du Québec en Outaouais (UQO) encourage sa communauté à participer à la marche pour le climat du 27 septembre. Le Cégep de l’Outaouais a pour sa part opté pour une suspension des cours de la formation régulière.

L’UQO a indiqué dans un communiqué vouloir «se joindre à ce mouvement mondial d’appel à l’action initié par les étudiants et les étudiantes, qui rallie maintenant aussi les citoyens et citoyennes ainsi que les divers organismes préoccupés par les changements climatiques».

Diverses «activités de sensibilisation et d’information» auront lieu à l’UQO au courant de la semaine prochaine, qui se conclura le vendredi avec la marche en direction de la colline parlementaire. Le recteur, Denis Harrisson, prévoit y participer.

L’UQO a indiqué que ses campus resteront ouverts pendant la marche. Le directeur des communications de l’UQO, Gilles Mailloux, a fait savoir que les chargés de cours et professeurs ont été invités à réaménager leur horaire. Si certains maintiennent les cours, «la direction de l’UQO s’engage à ce qu’aucun étudiant ne soit pénalisé s’il participe à la marche», a précisé M. Mailloux.

Du côté du Cégep de l’Outaouais, la suspension des cours de la formation régulière pour la journée du 27 septembre a été approuvée par le conseil d’administration. Les membres du personnel sont invités à se joindre aux étudiants qui participeront à la marche.