École 036 dans le Plateau: opposition au report de l'ouverture

La commissaire scolaire du Plateau, Nathalie Villeneuve, s’oppose à ce que l’ouverture de l’école primaire 036 soit retardée à 2021 pour une question de 400 mètres carrés. Les élus de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) devront se prononcer sur la question, jeudi soir, lors d’une séance extraordinaire.

Pas plus tard que la semaine dernière, la CSPO annonçait que l’ouverture de l’école 036, jusqu’à tout récemment prévue pour 2020, devait être reportée à 2021. Le directeur général de la CSPO, Jean-Claude Bouchard, avait expliqué que les plans initiaux ont été chamboulés par la volonté de Québec de déployer des classes de maternelle quatre ans partout en province.

En intégrant quatre locaux pour les enfants de quatre ans, la CSPO avait prévu ajouter environ 300 mètres carrés à l’école. Mais lorsque les « devis techniques » ont été connus, le ministère de l’Éducation a avisé les dirigeants de la CSPO qu’ils avaient maintenant accès à 385 mètres carrés de plus pour des aires communes.

M. Bouchard soutenait la semaine dernière que les commissaires faisaient « un choix judicieux » en retardant l’ouverture de l’école d’un an puisque cela représentait « un choix pour les 50 prochaines années ». 

L’unanimité n’est toutefois pas au rendez-vous. La commissaire Nathalie Villeneuve et son collègue Alain Gauthier ont réclamé la tenue d’une séance extraordinaire, ce jeudi, afin de discuter spécifiquement de ce dossier.

Aux yeux de Mme Villeneuve, il est impensable de retarder l’ouverture de l’école, qui doit être érigée à l’angle des boulevards du Plateau et d’Amsterdam.

La commissaire souligne que l’argent pour la construction de cette école a été octroyé à l’été 2016 par Québec. La CSPO évoquait alors une ouverture en 2018. Un report à 2019, puis un autre à 2020 ont suivi en raison de difficultés rencontrées pour l’acquisition du terrain.

« Je suis tannée qu’on prenne les enfants du Plateau en otage », lance Mme Villeneuve. La commissaire soutient qu’elle s’est opposée au report à 2021 lors d’un vote tenu la semaine passée, tout en précisant qu’« il n’y a pas eu de résolution » sur ce dossier.

L’appel d’offres pour la construction de l’école, qui avait été lancé en juin, a officiellement été annulé jeudi dernier, moins d’une semaine avant la date à laquelle il devait prendre fin.

Le président de la CSPO, Mario Crevier, soutient pour sa part que les élus ont « répondu à une demande qui a été faite à huis clos ». Il reconnaît qu’il n’y avait pas de résolution écrite, mais assure que l’annulation de l’appel d’offres s’est faite selon les règles.

Tout en avouant être « surpris » de ce revirement de situation, M. Crevier soutient qu’il écoutera « ce que les gens auront à dire » jeudi soir avant de se prononcer.

Les quatre écoles primaires qui existent déjà dans le Plateau doivent déjà gérer d’importants surplus. Si l’école 036 n’ouvre pas en 2020, un surplus de quelque 300 élèves est attendu dans le quartier. Le directeur général de la CSPO évoquait la semaine dernière l’idée d’avoir recours à une douzaine de classes modulaires pour les écoles du Plateau et de l’Amérique-Française afin de pallier le manque d’espace.

Si les commissaires se rallient en majorité à l’option d’une ouverture maintenue pour 2020, Nathalie Villeneuve affirme que l’école pourra être prête dans un an, mais qu’« il pourrait y avoir certaines choses à terminer » en dehors des salles de classe.