La présidente de la CSPO, Johanne Légaré

Des commissaires demandent des comptes à la CSPO

La controverse ayant éclaté autour du retard dans la construction de la nouvelle école primaire du Plateau force la tenue d’une séance extraordinaire du conseil des commissaires, où il n’est pas exclu que des votes de confiance soient tenus.

Une majorité des 16 commissaires de la CSPO a demandé à ce qu’une séance extraordinaire ait lieu ce mercredi soir dans le but d’obtenir un «bilan», une «reddition de comptes» et un aperçu des «mesures à adopter» dans le dossier de l’école 036, dont la construction ne pourra être terminée comme prévu pour la rentrée 2019 en raison de problèmes dans l’acquisition du terrain.

La semaine dernière, la présidente de la CSPO, Johanne Légaré, avait expliqué qu’aucune offre d’achat du terrain convoité ne pouvait être faite auprès du promoteur avant que ce dernier ne dépose ses plans d’aménagement auprès de la Ville de Gatineau. Cette sortie de la présidente de la CSPO avait mené à la diffusion d’un communiqué conjoint dans lequel la Ville et le promoteur Junic affirmaient plutôt que c’est la CSPO qui doit déposer une offre d’achat avant que les plans d’aménagements puissent être soumis.

L’ordre du jour de la séance extraordinaire de mercredi soir fait aussi mention de «votes de confiance». Selon nos informations, il n’y aura pas nécessairement de tels votes, mais l’item a été inscrit à l’ordre du jour afin qu’ils puissent avoir lieu au besoin.