De la gymnastique à l'école

Un tout premier programme sport-étude en gymnastique sera offert en français à Ottawa dès la prochaine rentrée scolaire, pour les élèves de la 4e à la 12e année du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE).
Le nouveau programme, développé en partenariat avec le club de gymnastique Les Sittelles d'Orléans, permettra d'accueillir environ 40 jeunes de la 4e à la 8e année, et 20 pour la 9e à la 12e année.
Les plus jeunes suivront leurs cours directement dans les locaux du club, avec des enseignants du CECCE, ce qui réduira les déplacements.
«Puisque les journées scolaires incluront un minimum de 2,5 heures de gymnastique, cela réduira le nombre d'heures d'entraînement à effectuer en soirée et les fins de semaine, a souligné la présidente du CECCE, Johanne Lacombe. (...) Ce sera un modèle académique sans devoirs de la 4e à la 8e année, afin que les élèves puissent se concentrer sur leurs études et leur entraînement, tout en ayant un équilibre de vie sain.»
Pour les gymnastes de la 9e à la 12e année qui seront admis dans le programme, le modèle d'enseignement sera «personnalisé» en fonction de leurs besoins. Ils pourront suivre leurs cours en ligne ou à l'école secondaire de leur secteur.
«Ce projet est une belle occasion de faire vivre la transformation de l'expérience d'apprentissage dans un milieu athlétique», a souligné la présidente du club Les Sittelles, Monique Lalonde.
Les athlètes qui seront sélectionnés pour faire partie du programme pourront choisir de s'entraîner 12, 15 ou 19 heures par semaine.
Comme les frais inhérents aux entraînements peuvent être élevés, le CECCE travaille à la mise en place de bourses afin que le programme sport-études soit «accessible à tous», peu importe les revenus familiaux, a mentionné le directeur de l'éducation du CECCE, Réjean Sirois.