Selon le président de la CSCV, Éric Antoine, le projet d’une école entièrement dédiée à la maternelle coûterait 11 millions $.

CSCV: une école de maternelle à Buckingham?

La Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV) souhaite accueillir une école exclusivement destinée à la maternelle 4 ans, dans le secteur Buckingham.

Les commissaires de la CSCV ont voté mercredi soir pour loger une demande de construction d’un établissement préscolaire flambant neuf auprès du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Le projet, qui se chiffre à un peu plus de 11 millions de dollars selon le président de la CSCV, Éric Antoine, propose la construction d’une école de 12 classes de maternelle 4 ans avec CPE intégré sur le terrain voisin de l’école secondaire Hormisas-Gamelin, ce même terrain d’une dizaine d’acres de superficie où la commission scolaire souhaitait voir une nouvelle école primaire être érigée jusqu’à ce que Québec refuse de financer le chantier au printemps 2018.

Dans la foulée de l’implantation de la maternelle universelle 4 ans, le gouvernement Legault a rouvert en mars un appel de projets pour l’ajout d’espaces en milieu scolaire afin de répondre aux besoins de ces futures classes.

Les commissions scolaires ont jusqu’au 5 avril, pour soumettre leur dossier.

Le site en question ciblé par la CSCV, situé à proximité du Centre aquatique Lucien-Houle et du CLSC Vallée-de-la-Lièvre, sur la rue Maclaren est, représente une opportunité à saisir, soutient le président de la CSCV.

« On est déjà propriétaire du terrain. Pour une bâtisse sensiblement de la même dimension, nous avons déjà un plan d’implantation. Les plans et devis et études de sol ont déjà été faits. Ce ne sont pas toutes les commissions scolaires qui ont la chance de se revirer de bord en trois semaines pour déposer un projet et c’est la décision qu’on a prise. [...] On a une opportunité en or de répondre à une volonté du gouvernement d’ouvrir des classes de maternelle 4 ans », a indiqué M. Antoine.

La CSCV attend déjà une réponse de Québec en lien avec une demande de financement pour la construction de l’école primaire des Grands-Pins attendue à L’Ange-Gardien.

La CSCV, qui est actuellement aux prises avec un manque d’espace dans ses établissements primaires, s’est tournée vers cette municipalité pour accueillir un futur établissement, après que le projet de Buckingham ait été refusé par l’ancien gouvernement libéral.

M. Antoine affirme que la soumission d’un dossier pour obtenir une école préscolaire à Buckingham n’aura pas d’impact sur le projet de L’Ange-Gardien.

« On vise l’octroi des deux projets, sinon la priorité est pour l’école de L’Ange-Gardien. L’école préscolaire ne devrait pas être accordée au détriment du projet des Grands-Pins », a-t-il mentionné.