Malgré la plus récente décision qui permet de maintenir l'abonnement aux titres des collections Taylor & Francis et Springer pour l'année en cours, une « liste définitive » comptant 534 annulations à des titres individuels a été publiée par l'Université d'Ottawa.

Compressions réduites à la bibliothèque de l'Ud'O

Les quelque 4000 signataires d'une pétition qui demandait à l'Université d'Ottawa (Ud'O) de revenir sur sa décision d'annuler les abonnements de sa bibliothèque à plus de 4700 publications peuvent crier victoire.
« Nous sommes heureux de vous informer que la Bibliothèque continuera d'assurer l'accès à tous les titres des collections Taylor & Francis et Springer pour l'année civile 2017, lit-on dans une mise à jour publiée récemment sur le site Internet de l'Ud'O. Nous y sommes parvenus grâce à des ajustements budgétaires internes, y compris des réductions en achat de livres. Nous avons également pu réorienter une partie des économies réalisées grâce à l'annulation de titres de revues et de bases de données individuels. »
Le professeur de l'Ud'O qui avait lancé la pétition, Jules Blais, estime qu'il s'agit d'une « victoire majeure ».
L'automne dernier, de nombreux membres de la communauté universitaire avaient dénoncé l'annulation d'abonnements à des publications qu'ils jugeaient « nécessaires à la recherche ». Le Sénat de l'Ud'O avait par après adopté une motion pour suspendre, jusqu'en janvier dernier, le désabonnement à plus de 1000 revues et bases de données.
Malgré la plus récente décision qui permet de maintenir l'abonnement aux titres des collections Taylor & Francis et Springer pour l'année en cours, une « liste définitive » comptant 534 annulations à des titres individuels a été publiée par l'Ud'O. Cette liste contient plusieurs publications scientifiques, offertes soit en ligne ou en version imprimée. D'autres publications en version papier, telles que The Globe and Mail, Le Droit, The Ottawa Citizen et The Wall Street Journal, font aussi partie des annulations qui ont été maintenues.