La CSCV et la CSWQ fermeront leurs écoles mercredi.
La CSCV et la CSWQ fermeront leurs écoles mercredi.

Canicule: les écoles de la CSCV et de la CSWQ fermées mercredi

Les commissions scolaires au Coeur-des-Vallées (CSCV) et Western Québec (CSWQ) ont décrété la fermeture de toutes leurs écoles mercredi en raison des conditions caniculaires annoncées.

Selon Environnement Canada, le mercure atteindra 33 degrés Celsius alors que les températures ressenties frôleront les 40 en après-midi.

Dans le cas de la CSWQ, qui gère aussi des écoles en Abitibi, seule la quinzaine d’écoles situées en Outaouais sont concernées par cette fermeture.

À LIRE AUSSI: Chaleur dans les écoles en temps de COVID-19: des inquiétudes en Outaouais

«En raison de la chaleur extrême et des restrictions COVID-19 sur l’utilisation des ventilateurs, ainsi que des préoccupations de santé évidentes, la CSWQ a décidé de fermer toutes les écoles de la région 7 (Outaouais) le mercredi 27 mai», annonce l’organisation sur son site web.


« La commission scolaire n’est pas en mesure d’appliquer les mesures recommandées par la CNESST et devra donc fermer ses écoles, pour le bien des élèves et des employés. »
La commission scolaire au Coeur-des-Vallées

Une quinzaine d’écoles primaires seront donc fermées le temps d’une journée.

À la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV), on indique qu’on a élaboré un plan qui consistera à une fermeture des établissements «dès que la température ressentie prévue [incluant l’humidex] sera de 38 ou plus».

«La décision sera alors prise au plus tard à 16h, le jour précédant la fermeture, en fonction des prévisions pour le secteur Buckingham», écrit-on dans la lettre envoyée aux parents et au personnel.

Or, puisqu’on prévoyait d’abord des températures ressenties de 37 ce mercredi (selon Météomédia), on anticipait d’abord en fin d’après-midi que les écoles demeureraient ouvertes.

«Le seuil de 38 est basé sur un guide élaboré par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST). Au-delà de ce seuil, étant donné l’impossibilité temporaire d’utiliser des ventilateurs, la commission scolaire n’est pas en mesure d’appliquer les mesures recommandées par la CNESST et devra donc fermer ses écoles, pour le bien des élèves et des employés. Cette orientation demeurera en vigueur tant et aussi longtemps qu’il ne sera pas possible d’utiliser des ventilateurs dans les classes ou qu’une nouvelle directive du ministère de l’Éducation soit émise», indique le document.

Mais la CSCV a finalement fait volte-face à peine une heure plus tard lorsque de nouvelles prévisions météorologiques ont fait état de températures ressenties de 40.

Pas de fermeture ailleurs

Au moment d’écrire ces lignes, à moins d’avis contraire, les autres commissions scolaires de la région (CSD, CSPO et CSHBO) ne prévoyaient pas fermer leurs établissements mercredi.

Des mesures pour faire face à la chaleur accablante ont cependant été mises en place. Par exemple, à la Commission scolaire des Draveurs, on spécifie que de l'eau sera livrée aux écoles et que les sorties à l'extérieur seront raccourcies si les zones ombragées sont insuffisantes dans la cour. Aussi, les élèves et le personnel seront relocalisés, dans la mesure du possible, dans les locaux plus frais situés au rez-de-chaussée ainsi que du côté nord-est des bâtiments. On recommande aussi de s'habiller légèrement avec des vêtements de couleur claire. 

On spécifie aussi que comme la majorité des écoles sont munies d'un système de ventilation mécanique, le Service des ressources matérielles veille à programmer les systèmes de manière à ce qu’un maximum d’air frais puisse pénétrer dans les édifices durant la nuit. 

Par ailleurs, certaines commissions scolaires ont finalement indiqué que l'utilisation de ventilateurs sur pied et de climatiseurs (lorsque disponibles) dans les écoles sera autorisée à la suite de nouvelles directives fournies par les autorités de la santé publique. 

«Nous rappelons que les parents sont les premiers responsables de la santé et de la sécurité de leur enfant. Si ces derniers jugent que la situation est non sécuritaire pour leur enfant, il leur est possible de le garder à la maison pour la journée», précise la CSD. 

Selon les prévisions météo, cette canicule se poursuivra jeudi avant une baisse progressive des températures vendredi et en fin de semaine.