Des jeunes au camp d’été de sensibilisation au travail des paramédics s’entraînent à stabiliser une personne blessée.

Camp de secourisme pour des jeunes Ottaviens

Une vingtaine d’adolescents participent cette semaine à un camp de formation sur le travail des ambulanciers paramédicaux, une manière pour le Service paramédical d’Ottawa d’enseigner diverses techniques de secourisme aux jeunes et de les attirer dans cette carrière.

Les participants ont de 13 à 17 ans. Ils apprennent diverses techniques de premiers soins et la réanimation cardiorespiratoire (RCR).

« Ce sont des choses bonnes à savoir. Tout le monde devrait apprendre comment prodiguer les premiers soins et la RCR », a indiqué Nicholas, un participant de 13 ans dont les parents sont ambulanciers paramédicaux à Ottawa.

C’est la huitième année que le programme existe. Cette année, plusieurs jeunes des communautés musulmanes, inuites et LGBTQ2+S y participent.

« Un des objectifs est d’appuyer la diversité à l’intérieur même de notre service, a expliqué Jill deBoer, agente de liaison au Service paramédical d’Ottawa. Les autres objectifs sont d’appuyer la diversité que nous avons à même la ville d’Ottawa, d’apprendre des gens de ces communautés et de faire grandir notre service afin qu’il reflète les gens de ces communautés ».

Les participants apprennent comment devenir un paramédic. Ils sont aussi initiés à d’autres sphères du métier comme les techniques de logistique des équipements et le centre de répartition. Le camp est gratuit, et il est populaire. Chaque année il y a une liste d’attente, a indiqué Mme deBoer.

Des jeunes qui ont participé au camp par les années passées font aujourd’hui partie du programme MedVent, parrainé par Scouts Canada et les ambulanciers paramédicaux d’Ottawa. Ils viennent en appui aux premiers répondants lors d’événements d’envergure, comme la fête du Canada et Bal de neige.

Rebecca Styles suit les étapes. Elle a déjà fait le camp de formation sur le travail ambulancier. Elle est aujourd’hui bénévole au programme MedVent et se dirige vers une carrière d’ambulancière paramédicale. D’autres participants se dirigeront plutôt en soins infirmiers ou en médecine.

« C’est un programme que nous sommes excités d’avoir, a souligné Marc-Antoine Deschamps, porte-parole au Service paramédical d’Ottawa. Ça nous permet de sensibiliser des jeunes de plusieurs milieux, des jeunes intéressés par le travail, et qui sont passionnés à aider les gens par l’entremise des services d’urgence. C’est important pour nous d’aller chercher ces jeunes et de les sensibiliser pour qu’ils puissent choisir cette carrière. »

La Cité et le Collège Algonquin offrent des programmes de soins paramédicaux sur leur campus respectif.