«Avancées» dans les négociations des CPE

Des ententes de principe ont été conclues pour cinq des 17 centres de la petite enfance (CPE) de l’Outaouais concernés par le mandat de grève générale illimitée voté la semaine dernière.

Le Syndicat des travailleurs (euses) en CPE de l’Outaouais (STCPEO-CSN) a indiqué, lundi, que ce les négociations qui se sont déroulées en fin de semaine dans un hôtel de Gatineau ont permis de réaliser ces «avancées». Dans ce contexte, «le syndicat ne prévoit pas tenir de journées de grève cette semaine».

Le STCPEO-CSN et l’association patronale doivent négocier de nouveau le 29 mars. La présidente du syndicat, Mélanie Beauchamp, a affirmé par voie de communiqué que les ententes survenues pour cinq CPE représentent «un pas dans la bonne direction, mais [qu’]il reste encore beaucoup de chemin à parcourir».

Mercredi dernier, les membres du STCPEO-CSN ont adopté à 89% un mandat de grève générale illimitée à utiliser «au moment jugé opportun». La semaine dernière a aussi été marquée par quatre jours consécutifs de débrayage.

Les négociations locales entre le syndicat et l’Association patronale des centres de la petite enfance syndiqués de l’Outaouais achoppent entre autres sur la durée de travail, les pauses et le choix des horaires de travail.