Malgré les cinq journées de grève qui ont forcé la suspension des cours dans les écoles des conseils scolaires francophones d’Ottawa et de l’Est ontarien depuis décembre, il n’est actuellement pas question de modifier le calendrier scolaire 2019-2020.

Aucune modification du calendrier scolaire envisagée

Malgré les cinq journées de grève qui ont forcé la suspension des cours dans les écoles des conseils scolaires francophones d’Ottawa et de l’Est ontarien depuis décembre, il n’est actuellement pas question de modifier le calendrier scolaire 2019-2020.

Autant le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) que le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) ont indiqué au Droit que l’année scolaire des écoliers n’est pas en péril et qu’il n’est pas prévu d’ajouter des journées additionnelles au calendrier.

Les journées pédagogiques restantes d’ici la fin de l’année scolaire, par exemple le 3 avril et le 5 juin, sont donc pour l’instant maintenues.

Autre journée de grève

Dans la région, les écoles étaient fermées les 4 et 11 décembre ainsi que les 13, 21 et 28 février en raison d’un débrayage des membres de l’Association des enseignantes et enseignants franco-ontariens (AEFO) ou de la Fédération des enseignantes-enseignants des écoles secondaires de l’Ontario.

À moins d’avis contraire, une autre journée de grève de l’AEFO est à l’agenda ce jeudi (voir autre texte), si bien que les cours seront suspendus pour une sixième fois.

En Ontario, le calendrier scolaire devait comporter un minimum de 194 jours de classe cette année.

La porte-parole du ministère de l’Éducation, Ingrid Anderson, spécifie que si un conseil scolaire juge que le nombre de jours de fermetures d’écoles en raison des mauvaises conditions météorologiques ou d’une grève aura une incidence sur le nombre de jours d’enseignement requis, il peut demander l’approbation du ministre pour ajuster le calendrier scolaire.