L’organisme Éduc’alcool lance un appel ultime au gouvernement du Canada pour qu’il encadre adéquatement les boissons alcoolisées sucrées qu’il juge dangereuses.

Éduc’alcool dénonce le projet de règlement sur les boissons sucrées alcoolisées

L’organisme Éduc’alcool lance un appel ultime au gouvernement du Canada pour qu’il encadre adéquatement les boissons alcoolisées sucrées qu’il juge dangereuses.

Éduc’alcool a été profondément déçu par le règlement présenté en décembre, notamment pour son absence de mesure relative à l’emballage et à l’étiquetage de ces produits. Il a aussi déploré que la proposition de Santé Canada consiste à limiter le contenu en alcool des portions individuelles de boissons alcoolisées sucrées à un verre standard et demi, soit un peu plus de 20 grammes d’alcool.

Éduc’alcool affirme que ce choix ne repose sur aucune recommandation connue, qu’il ne soit pas basé sur les directives de consommation d’alcool à faibles risques et qu’il ne concorde pas avec les produits les plus couramment vendus sur le marché.

Le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, dénonce que le projet de règlement soit si mince malgré neuf mois de consultations qui ont pris fin mardi.

Éduc’alcool propose que le projet de règlement limite à un seul verre standard d’alcool les portions individuelles de boissons alcoolisées sucrées pour éviter de tromper les consommateurs. Il soutient aussi qu’il ne faut cibler que les adultes avec l’emballage et l’étiquetage, déplorant que la mise en marché actuelle de ces boissons vise clairement les jeunes consommateurs.

Les autorités fédérales ont décidé de se pencher sur le dossier des boissons sucrées alcoolisées après qu’Athena Gervais ait été trouvée sans vie en mars dernier dans un ruisseau derrière son école secondaire de Laval. Il semble que l’adolescente de 14 ans originaire de Saint-Félicien au Lac-Saint-Jean avait consommé une ou plusieurs canettes de FCKD UP, une boisson qui était vendue pour moins de 4 $ et qui contenait 11,9 pour cent d’alcool dans un format de 568 millilitres.