Le collectif de la Ferme Moore, un groupe de citoyens engagés qui souhaitent développer le potentiel du site patrimonial, fait partie des projets retenus.

Économie sociale en Outaouais: quatre projets ont franchi une étape cruciale

Quatre projets d’entreprises collectives ont terminé jeudi soir un parcours de six mois visant à définir leur modèle d’affaires et de gouvernance grâce à l’appui de l’Incubateur en économie sociale de l’Outaouais (IÉS07).

Cette troisième cohorte de prototypage de l’IÉS07 compte les projets ProLab, de la Fabrique mobile de l’Outaouais, qui souhaite ouvrir l’innovation numérique et les fablabs aux entreprises manufacturières de la région ; le collectif de la Ferme Moore, un groupe de citoyens engagés qui souhaitent développer le potentiel du site patrimonial ; la Bibli’Outils, qui se veut un espace de partage d’outils, de talents et de passion, ainsi que Gatineau Plein Air Outaouais, un collectif de guides touristiques qui met en valeur et veut faire découvrir et redécouvrir le patrimoine local et régional.

Au cours des derniers mois l’Incubateur, avec le soutien de ses partenaires, a mis à la disposition de ces quatre projets douze ateliers de nature stratégique, financière, marketing et en gouvernance, notamment.

« Ce sont quatre projets vraiment intéressants et qui ont eu une validation dans leurs modèles d’affaires. Dans les quatre cas, on tombe dans une phase de prédémarrage. Et, il y en a pour qui l’investissement initial n’est pas si important que ça, alors ça leur permet d’envisager un démarrage dès cette année », a expliqué Vincent Roy, coordonnateur de l’Incubateur en économie sociale de l’Outaouais.

Les entreprises en économie sociale sont des entreprises collectives et démocratiques qui ont un rendement économique ainsi qu’un rendement pour la communauté.

La Laiterie de l’Outaouais et le quotidien Le Droit sous sa nouvelle mouture de coopérative sont des exemples d’entreprises en économie sociale. Ces entreprises permettent de créer des emplois et de contribuer au développement local en répondant directement aux besoins et aux aspirations du milieu.

En Outaouais, l’économie sociale représente plus de 300 entreprises, coopératives et organisations à but non lucratif. Elles créent plus de 2500 emplois et œuvrent dans des secteurs d’activité diversifiés.

Jusqu’à présent, l’Incubateur a proposé à 14 entreprises collectives un encadrement intensif et personnalisé afin de maximiser la réussite de leur projet. Ce ne sont pas tous les projets qui fonctionneront, a reconnu M. Roy. C’est pourquoi la phase de prototypage permet de valider le projet, de déterminer si l’idée a de l’allure, a-t-il précisé.