Une éclosion de COVID-19 force la fermeture temporaire de l'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse, à Ottawa. 
Une éclosion de COVID-19 force la fermeture temporaire de l'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse, à Ottawa. 

Éclosion, fermeture d'une école d'Ottawa et plusieurs nouveaux cas en Outaouais

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Une école élémentaire d'Ottawa a dû fermer ses portes pour une durée indéterminée lundi en raison d'une éclosion de COVID-19 à l'intérieur de ses murs. Pendant ce temps, les cas positifs se sont multipliés au cours de la fin de semaine et dans les dernières heures dans les établissements scolaires de la région de la capitale fédérale.

Le Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) a confirmé que l'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse, dans le secteur Vanier, est fermée temporairement. Il y aurait une éclosion de coronavirus à cet endroit puisqu'on y dénombre six cas chez les élèves et le personnel.

Santé publique Ottawa (SPO) mène présentement une enquête épidémiologique au sujet de cet établissement qui accueille 276 élèves. 

La durée exacte de la fermeture est encore indéterminée, mais SPO a précisé dans une lettre transmise aux parents qu'ils devaient «se préparer à une fermeture de deux semaines ou plus». Entre-temps, l'enseignement se poursuivra en mode synchrone de façon virtuelle dès mardi. 

«Une cohorte ou un milieu affecté par une éclosion de la COVID-19 devra s’auto-isoler pendant une période de 14 jours, à moins d’avis contraire de santé publique en fonction de l’enquête», précise SPO par écrit. 

L'organisation indique qu'elle considère qu’il y a une éclosion dans une école lorsqu’il a été déterminé qu’il y a deux cas positifs ayant un lien épidémiologique (par exemple, ces enfants pourraient avoir été infectés par COVID-19 à l’école soit l’un par l’autre, soit par une source commune). 

«Chaque cas devra être évalué et il faudra déterminer que la transmission s’est produite dans l’école avant de confirmer qu’il s’agit d’une éclosion, car il est possible que des enfants aient été infectés en dehors du cadre scolaire», mentionne-t-on.

Sur le territoire d'Ottawa et de l'Est ontarien, environ 140 cas positifs ont été recensés dans les écoles francophones et anglophones depuis la rentrée scolaire. 

L'école élémentaire catholique Horizon-Jeunesse est fermée.

Sur la rive québécoise, une douzaine de cas confirmés se sont ajoutés au fil des dernières heures dans les écoles de l'Outaouais. 

Des membres du personnel ont été infectés aux écoles primaires du Lac-des-Fées et du Vieux-Verger ainsi qu'à l'école polyvalente de l'Érablière et à l'École des métiers spécialisés Asticou.

L'école du Vieux-Verger, dans le secteur Aylmer.

Dans tous ces cas, étant donné le faible risque de contamination, l’ensemble des élèves peuvent continuer à fréquenter l’école. Les autorités recommandent par contre de surveiller l'apparition de symptômes dans les deux prochaines semaines.

Deux cas d'élèves atteints de la COVID-19 ont été signalés à l'école polyvalente Le Carrefour, nécessitant le retrait préventif des écoliers qui ont été en contact étroit avec ces derniers. 

Un élève de l'école secondaire Grande-Rivière a également reçu un diagnostic positif à la COVID-19 lundi. L'école communiquera avec les parents des élèves qui auraient été en contact étroit avec ce dernier. Les autres élèves peuvent continuer de fréquenter l'école, «à moins d'avis contraire de la Santé publique», indique le Centre de services scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSSPO).

Un élève ainsi qu'un membre du personnel sont aussi nouvellement infectés à l'école secondaire de l'Île. Le CSSPO a tenu à préciser que ces deux cas ne sont pas liés. Après enquête de la santé publique, seul les élèves qui ont été en contact étroit avec l’élève atteint doivent être retirés de l’école.

L'école secondaire Hormisdas-Gamelin, dans le secteur Buckingham. 

Un cas d'élève atteint de COVID-19 a également été confirmé à l'école secondaire Hormisdas-Gamelin, tout comme aux écoles primaires du Plateau, internationale du Village et de l'Odyssée. Quelques classes sont donc fermées pour une période de 14 jours dans ces établissements.

Depuis le retour en classe, près de 70 diagnostics positifs de COVID-19 ont été recensés au sein du réseau scolaire en Outaouais. 

À l'échelle québécoise, la plus récente mise à jour des statistiques date de jeudi dernier, si bien que les nouveaux cas en Outaouais n'ont pas encore été comptabilisés. À ce moment, on dénombrait 2141 cas positifs depuis la rentrée scolaire, dont 1341 sont toujours actifs dans le réseau. Au total, 674 classes ont dû être fermées depuis le début septembre.

Avec Julien Coderre, Le Droit