Selon la Financière agricole, c'est la sécheresse qui causé « des pertes importantes » dans la production du foin.

Dure année 2016 pour le foin en Outaouais

Des indemnisations totalisant 1,1 million $ ont été versées à des entreprises agricoles de l'Outaouais pour des pertes subies l'an dernier, qui ont principalement touché le foin.
Dans son bilan régional de la saison et des interventions de l'assurance récolte, rendu public mardi, la Financière agricole du Québec souligne qu'en 2016, 305 entreprises de l'Outaouais étaient assurées pour une valeur totalisant 17,6 millions $. « De ce nombre, 223 entreprises ayant subi des pertes indemnisables ont reçu des sommes totalisant 1,1 million $, dont plus de 1 million $ pour le foin », est-il précisé dans un communiqué.
Selon la Financière agricole, c'est la sécheresse qui causé « des pertes importantes » dans la production du foin. « Les fauches de foin ont cependant été effectuées dans de bonnes conditions, souligne l'organisme. Les rendements pour l'ensemble des fauches ont été inférieurs aux moyennes, mais de bonne qualité. »
Autres cultures
De manière générale, les conditions climatiques de la saison 2016 ont été favorables à plusieurs autres cultures. La combinaison de forts vents et de températures plus élevées que la normale « a contribué à assécher les sols tout au long de la saison », note la financière agricole, mais « de faibles précipitations à des moments opportuns ont été bénéfiques aux céréales, au soya et au maïs ».
Les récoltes ont en grande partie été supérieures à la moyenne pour les cultures annuelles, tandis que le rendement se situait dans la moyenne pour les pommes de terre et les légumes maraîchers.