Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le conseiller Mike Duggan
Le conseiller Mike Duggan

Duggan veut «sortir» Nadeau du conseil municipal

Mathieu Bélanger
Mathieu Bélanger
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Lucerne en 2013. Deschênes en 2017. Pointe-Gatineau en 2021? Le conseiller Mike Duggan est de plus en plus convaincu de la pertinence de vouloir représenter un troisième district en trois élections à Gatineau. Sa décision n’est pas motivée par la crainte de se faire montrer la porte par les électeurs qu’il représente depuis quatre ans, dit-il, mais par sa volonté de «sortir» la conseillère Myriam Nadeau du conseil et du même coup de la présidence de la Société de transport de l’Outaouais (STO).

M. Duggan avait déjà donné un avant-goût, à la mi-décembre, de ses intentions pour l’élection de novembre prochain, affirmant qu’il se laissait la période des Fêtes pour approfondir sa réflexion. Il est clair dans son esprit aujourd’hui qu’il ne briguera pas les suffrages dans l’ouest de la ville. «Aylmer a eu assez de Mike Duggan au cours des huit dernières années, dit-il. C’est le temps pour moi de passer le flambeau. J’ai livré toute ma liste d’épicerie et il faut dire que ça brasse beaucoup à Aylmer. Les élus sont souvent ciblés. Après deux mandats, je traîne un certain bagage et je pense que ça prend du changement.»

Le district de Pointe-Gatineau représenté par la conseillère Myriam Nadeau depuis 2013 est aussi prêt pour du changement, estime M. Duggan. Il affirme avoir identifié huit projets qu’il souhaite présenter à cette communauté dans le cadre des prochaines élections. «Ça prendrait une candidature indépendante très forte pour me convaincre de ne pas me présenter dans Pointe-Gatineau», assure-t-il.

La conseillère Myriam Nadeau

Le respect des chrétiens

Le souhait de Mike Duggan de vouloir poursuivre sa carrière politique dans Pointe-Gatineau cache aussi une volonté purement politique, à savoir faire mordre la poussière à un élément important du parti Action Gatineau, un peu comme il l’a fait en 2017 en défaisant l’ancien président du Comité consultatif d’urbanisme (CCU), Richard Bégin.

«Pointe-Gatineau a besoin d’un élu plus convivial, plus à l’écoute de sa population et qui cherche plus comment dire oui aux demandes qui lui sont formulées qu’à trouver des façons de justifier des refus, dit-il. Beaucoup de gens ne se sentent pas écoutés par Mme Nadeau dans ce quartier. C’est souvent ce qui arrive quand on est représenté par un élu plus bureaucrate que politicien.»

M. Duggan reproche aussi à Mme Nadeau de n’avoir consulté que ses alliés dans le controversé dossier de la fermeture à la circulation de la rue Jacques-Cartier, l’été passé. «Elle n’a pas consulté les gens de la Fabrique de l’église Saint-François-de-Sales, dit-il. Pourquoi? Est-ce qu’elle a un problème avec la communauté chrétienne? Elle ne me semble pas être quelqu’un de très ouvert envers les gens qui croient en Dieu. C’est un manque de respect envers les croyants à mon avis. Mme Nadeau traîne un bagage et il est temps pour elle de laisser la place à quelqu’un d’autre.»

En congé des Fêtes jusqu’à la fin de la semaine, Myriam Nadeau n’a pas donné suite à nos demandes d’entrevue.

Des idées trop arrêtées

Défaire Myriam Nadeau aux prochaines élections serait aussi une façon de mettre des bâtons dans les roues du projet de tramway, croit M. Duggan. Ce dernier s’oppose à ce projet depuis le début, notamment parce que la STO «persiste» à vouloir faire passer le tramway par le chemin d’Aylmer. «Une des raisons pour laquelle je veux me présenter dans Pointe-Gatineau est pour sortir Mme Nadeau de la présidence de la STO, dit-il. Elle n’a jamais démontré d’ouverture à discuter avec les autres de ce projet, dit-il. Jamais je n’ai été consulté. Elle est trop arrêtée sur ses propres idées. Le directeur général de la STO vient de quitter son poste [16 janvier] à un moment très important. Il y a des choses qui peuvent se passer et je veux être stratégique et je vais tenter de sortir Mme Nadeau du conseil et de la STO.»

Mike Duggan a par ailleurs répété qu’il allait appuyer la candidature à la mairie de Jean-François LeBlanc. Il est temps, selon lui, de faire place à une vision plus axée sur le développement économique et la diversification des revenus à Gatineau.