Le Zoo de Granby accueillera quelques animaux, dont une femelle paresseux, durant le chantier qui permettra une remise à neuf des installations du Biodôme de Montréal.

Du Biodôme au Zoo de Granby

Quelques animaux du Biodôme trouveront refuge au Zoo de Granby durant l’important chantier de plus d’un an qui vise à remettre à neuf les installations de l’attraction montréalaise.

Une femelle paresseux, deux anacondas verts et un jeune caïman arriveront au Zoo dans quelques semaines, a confirmé mercredi le directeur des soins animaliers, Karl Fournier.

« Ces quatre-là faisaient partie de la demande initiale. Mais on leur a offert de prendre plus d’animaux pour les accommoder durant la saison estivale. On connaît un peu leur collection animale et on leur a proposé de prendre certains individus et de les jumeler avec d’autres espèces à l’extérieur. On devrait entre autres recevoir un couple de spatules et des dendrocygnes. Ce sont des animaux qui vont être mis dans des habitats d’Amérique du Sud pour complémenter un peu notre collection animale », fait valoir M. Fournier.

Selon le directeur des soins animaliers, ce type d’échange entre institutions zoologiques n’est pas rare. « On trouve ça important de s’entraider pour le bien-être animal. On comprend qu’ils font des investissements majeurs et qu’ils ont besoin de déplacer des animaux. On a toujours eu une très bonne relation avec eux, comme avec la plupart des institutions au Québec qui sont accréditées. On travaille tous de façon étroite. On essaie de mettre l’épaule à la roue dans ce genre de dossier là », affirme Karl Fournier.

Une légère préparation des installations sera néanmoins nécessaire pour accueillir ces nouveaux pensionnaires, souligne le directeur des soins animaliers. De sorte que ce n’est pas avant la fin avril qu’ils feront leur arrivée à Granby. Le Biodôme, lui, fermera ses portes après le congé de Pâques pour lancer son ambitieux projet.

Rapprochements ?
Certains médias montréalais ont relevé que la femelle paresseux pourrait faire l’objet d’un projet de reproduction durant son passage à Granby. Mais cette intention n’a pas encore été confirmée, dit Karl Fournier.

Le Zoo de Granby compte déjà deux mâles et une femelle. Cette dernière et l’un des mâles sont déjà visés par une recommandation de reproduction du Species Survival Plan (SSP), sans que cela ait cependant encore porté ses fruits.

La nouvelle venue de la métropole cohabitera ainsi avec le deuxième mâle, Poui Poui, qui participe régulièrement aux activités d’éducation avec les gardiens.

Avant qu’il y ait des rapprochements, des vérifications devront être effectuées avec le SSP, car Poui Poui est né au Biodôme dans les années 1990, souligne M. Fournier. « Il faut voir avec la génétique s’il y a un bon scénario. Il faut s’assurer qu’il n’y ait pas de liens génétiques entre les deux individus. A priori, comme c’était plus pour les dépanner durant les travaux, on n’a pas misé sur la reproduction. Mais ce sont des choses qu’on compte vérifier », dit le directeur des soins animaliers au Zoo.

Qui sait, cette collaboration entre les établissements pourrait réserver des surprises.