Double homicide à Ottawa : l'une des victimes avait un casier judiciaire

Bryan Michaud
Le Droit
L'une des deux personnes qui a été abattue dans un immeuble à logements d'Ottawa, jeudi soir, était déjà bien connue des milieux policiers.
Hier, le Service de police d'Ottawa (SPO) a révélé l'identité des deux victimes. Il s'agit de Warsame Okie, 25 ans, et de Hayder Al-Ebadi, 18 ans.
Le SPO refuse de dire si les deux individus se connaissaient.
M. Okie, qui habitait sur la rue Lebreton, dans le centre-ville d'Ottawa, avait déjà été reconnu coupable de possession d'arme dangereuse et de bris d'engagement relativement à des événements survenus en juillet 2004.
La même année, il avait aussi été jugé coupable de possession de drogues et de bris d'engagement.
En juin 2005, M. Okie était reconnu coupable de possession de drogues et de bris d'engagement. Finalement, le 1er novembre 2005, M. Okie
était à nouveau jugé coupable, cette fois de voies de fait.
Pour l'instant, les policiers n'écartent aucune thèse pour expliquer le mobile de ce double homicide qui s'est
produit au 1435, promenade Prince of Wales, située au sud du centre-ville de la capitale fédérale.
Trafic de stupéfiants ?
« Les enquêteurs regardent présentement si les deux victimes étaient liées au trafic de stupéfiants, affirme le porte-parole du SPO, Alain Boucher. Toutes les hypothèses sont encore envisagées. Les enquêteurs ont rencontré des témoins, mais il n'y a pas eu d'interrogatoire pour le moment. »
Le SPO refuse de confirmer la cause du décès des deux victimes.
L'un des deux hommes gisait sans vie dans le hall d'entrée de l'immeuble, lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, et la deuxième victime a été retrouvée près du hall. Ce dernier a rendu l'âme à l'hôpital. Les deux auraient été atteints par balles.
Il s'agit des huitième et neuvième homicides à survenir sur le territoire du SPO.