Les personnes démunies ont pu savourer un repas des Fêtes dans une ambiance festive au Gainsbourg.
Les personnes démunies ont pu savourer un repas des Fêtes dans une ambiance festive au Gainsbourg.

Dîner des Fêtes pour les démunis

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Les restaurateurs et tenanciers de bars du centre-ville joignent régulièrement leurs forces pour animer le Vieux-Hull. Hier, c'est plutôt pour redonner aux plus démunis qu'ils se sont serré les coudes.
Pour une quatrième fois, les usagers de la Soupe populaire de Hull étaient conviés à un dîner du temps des Fêtes. Cette fois, c'est au Gainsbourg sur la rue Aubry que le repas était servi. La coordonnatrice du centre Yolande-Duval, Francine Mongeon, explique que le support des commerçants est inestimable. «Ils ont droit à un repas complet qui inclut de la soupe, de la dinde, de la tourtière, des patates et du dessert. Pour nous, c'est un énorme montant que ça représenterait, ça nous donne un sérieux coup de pouce.»
Selon Mme Mongeon, le plus important pour ceux qui ont pu profiter du festin hier, c'est le changement de décor. Plusieurs se trouvent dans un endroit du genre pour la première fois de leur vie. La coordonnatrice raconte que les intervenants de la Soupe populaire en ont beaucoup entendu parler les jours suivants l'expérience des trois premières années.
«Améliorer la qualité de vie des gens fait partie de notre mission. Pour une journée, ils se sentent inclus. Ils ont souvent l'impression d'être des nuisances. Quand les policiers leur collent une amende, par exemple. La plupart du temps, ils n'ont pas l'impression de faire quelque chose de mal. Ça peut les révolter un peu. Ce qu'on remarque, c'est qu'après cet événement, ils sont sensibilisés à la propriété des autres.»
Michel, l'un des participants de cette année, confirme les propos de Francine Mongeon. Il parle d'un repas agréable sous une ambiance beaucoup plus joyeuse à ce qu'il est habitué de vivre. Les problèmes du quotidien lui semblent plus lointains.