Dindons outaouais en mission au Québec

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Ils sont douze. Ce sont des dindons sauvages. Récemment capturés à Masham, puis libérés à St-Elphège, dans le Centre-du-Québec, ils ont toute une mission : repeupler une partie du Québec.
La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) a procédé dimanche, dans le secteur Masham de la municipalité de La Pêche, à la capture de sept femelles et cinq mâles. « Aucun oiseau n'est mort ou n'a été blessé lors de cette capture et tous les dindons sauvages ont été relâchés en bonne condition physique [lundi] matin à St-Elphège, au nord de l'autoroute 20, près du lac St-Pierre », précise la fédération.
Ce déplacement de 12 dindons sauvages vise « à faciliter l'expansion de l'espèce sur le territoire québécois », puisque cette espèce « provoque dans certaines régions du Québec un engouement des chasseurs qui recherchent une expérience de chasse de haut niveau ».
Pas une première
Ce n'est pas la première fois que des dindons sauvages de l'Outaouais sont transportés dans une autre région dans le but d'augmenter la population de l'espèce au Québec. Leur nombre a considérablement augmenté ces dernières années dans la région. On en comptait environ 5000 en 2006, un nombre qui a triplé pour atteindre 15 000 l'an dernier. Le président régional de la FédéCP, Rodolphe La Salle, estime qu'il y en aurait aujourd'hui près de 17 000.
Plus de détails dans LeDroit du 8 février ou sur ledroitsurmonordi.ca