D'hier à aujourd'hui

L'intersection Rideau/Sussex

Cette scène de la vie courante nous montre un policier qui dirige la circulation à l’intersection de la rue Rideau et de la promenade Sussex, après un accident automobile survenu le 17 février 1954.

Ce qui nous intéresse dans le cadre de cette chronique, ce n’est évidemment pas un fait divers survenu il y a plus d’un demi-siècle. Ce sont plutôt les bâtiments derrière l’action qu’on observe dans la rue. On remarque notamment l’Édifice des Transports construit en 1916, à la droite de l’image. Contrairement aux bâtiments à sa droite, l’apparence de l’Édifice des Transports a été préservée au fil des ans, à l’exception du premier étage.

D'hier à aujourd'hui

La station de ski Camp Fortune

Sur cette photo d’archives, de nombreux curieux se sont déplacés pour assister à la compétition de ski O’Keefe International, au Camp Fortune. Encore à ce jour, la station de ski de Chelsea reçoit des événements de calibre mondial comme c’était le cas en janvier dernier, pour des courses en slalom masculin du circuit Nor-Am.

L’histoire de la station commence en 1920 après l’achat, par le Club de ski Ottawa, d’une cabane de bûcheron qui sera rénovée et servira de premier chalet. À l’époque, on pratiquait surtout le ski de fond et le saut à ski sur ces terrains situés à proximité du lac et du mont Fortune – d’où le nom de la station de ski.

D’hier à aujourd’hui

L'édifice McCoy

Construit après la Deuxième Guerre mondiale, l’édifice McCoy se trouvait sur la rue York, près de l’intersection avec la rue Dalhousie. L’entreprise McCoy Service Co. Limited y vendait et y faisait l’entretien de matériel agricole à une époque où on retrouvait de nombreux commerces pour l’industrie agricole dans le marché By.

Après l’agrandissement du bâtiment, en 1956, l’Institut canadien-français d’Ottawa (ICFO) s’installe dans l’édifice. Une salle de billard et de cartes, ainsi qu’un bar sont aménagés au sous-sol. Le bar principal de l’ICFO se trouvait au premier étage, là où on retrouve aujourd’hui le commerce Money Mart. Le deuxième étage était réservé pour des espaces de bureau à louer, jusqu’en 1996. L’ICFO s’installe alors dans ces locaux pour la tenue de ses activités.

D'hier à aujourd'hui

L'hôtel du Castor à Ottawa

Construit au milieu du XIXe siècle, l’hôtel du Castor – sur la promenade Sussex – était détenu à ses tout débuts par deux entrepreneurs francophones : Joseph Bourgeois et Isidore Champagne.

C’est à la résidence de ce dernier, située sur la rue Dalhousie, qu’a été fondé l’ancêtre de l’Institut canadien-français, le Cercle littéraire. Jos Montferrand aurait fréquenté cet hôtel et y aurait laissé une de ses légendaires marques au plafond, à l’aide d’un bon coup de pied. Isidore Champagne a vendu l’hôtel en 1865 à François-Xavier Lapierre qui a réalisé des travaux d’agrandissement sur l’édifice, au cours desquels on voit l’apparition des lucarnes sur le toit. Le bâtiment change de propriétaires à quelques reprises avant d’être acheté par Edmond Chevrier en 1877. Sa famille gérera l’hôtel jusqu’en 1960. Aujourd’hui, le bâtiment est un édifice avec de nombreux locaux commerciaux.