D'hier à aujour'hui

La cathédrale Saint-Joseph à Hull

L’une des plus grandes églises de la région n’a pas toujours été aussi spacieuse qu’elle ne l’est aujourd’hui. Avant la construction d’une cathédrale à compter de 1951, c’est un plus petit lieu de culte que l’on retrouvait sur le boulevard Saint-Joseph, à Hull.

L’architecte, Lucien Sarra-Bournet, venait à peine de voir l’achèvement des travaux de l’église Notre-Dame-de-l’Île – construction terminée en 1949 – quand il a commencé à établir les plans pour la cathédrale Saint-Joseph. 

Pour ce dernier édifice, il a choisi de conserver une façade en pierre, à l’instar de l’église qui l’a précédé. 

La cathédrale, comme l’église Notre-Dame-de-l’Île, figure au Répertoire du patrimoine culturel du Québec. 

Dans ce même registre de bâtiments ayant une certaine valeur historique, Lucien Sarra-Bournet est l’idéateur de sept édifices, dont l’église portugaise du Saint-Esprit et le manège militaire de Salaberry, également situés dans le secteur Hull.

D'hier à aujourd'hui

Le YMCA d'Ottawa

Juste en face de la Bibliothèque publique d’Ottawa, à l’intersection des rues Laurier et Metcalfe, se trouve aujourd’hui l’hôtel The Metcalfe. À l’origine, la résidence de George-Étienne Cartier était sise sur ce terrain.

Durant la première décennie du 20e siècle, la maison a été achetée pour construire les locaux du Young Men’s Christian Association (YMCA) d’Ottawa. 

Les résidents d’Ottawa ont collectivement 200 000 $ à l’époque pour la construction du bâtiment que l’on retrouve aujourd’hui à cet endroit, selon l’information disponible sur le site web du Metcalfe.

Avec ses nombreuses chambres et des salles de divertissement pour le tir et le billard, par exemple, le YMCA d’Ottawa était un lieu de rencontre populaire. 

Au fil du temps, l’endroit est devenu l’Hotel Indigo, jusqu’en 2007. The Metcalfe a été ouvert l’an dernier.

D'hier à aujourd'hui

Le Standish Hall Hotel

Les nombreux incendies qui ont frappé l’île de Hull, au cours des deux derniers siècles, ont fait en sorte que ce terrain, situé à l’intersection de la rue Montcalm et du boulevard Alexandre-Taché, à Gatineau, a plus d’une fois changé de visage.

Au début du 19e siècle, on y trouvait d’une imposante résidence construite par Ruggles Wright, le fils du fondateur de la Ville de Hull, Philemon Wright, selon une publication en ligne du Musée canadien de l’histoire. 

À sa mort en 1863, Ruggles Wright la propriété à sa petite-fille. Avant sa mort en 1893, celle-ci vendra la maison au prolifique industriel Ezra Butler Eddy. 

Ce dernier apportera des modifications importantes au bâtiment qui sera emporté par le grand feu de 1900. Un nouvel édifice plus grand encore a été construit par la suite. 

La propriété est vendue à un employé d’E.B. Eddy, George Millen en 1908 et à nouveau en 1928, après la mort de Millen. 

Un groupe d’actionnaires achète la maison et fonde le Standish Hall Hotel. Le bâtiment est une fois de plus endommagé par les flammes en 1951. 

Il est restauré, mais sera éventuellement démoli au début des années 1970 pour faire place à la construction de ce qui est aujourd’hui connu comme étant l’hôtel Crowne Plaza Ottawa-Gatineau.

D'hier à aujourd'hui

Le pont Cummings

Le principal lien routier entre Vanier et la Côte-de-Sable, à Ottawa, le pont Cummings, fait partie du paysage depuis près de 200 ans.

L’infrastructure tient son nom de Charles Cummings et sa famille qui ont développé l’île du même nom, située à quelques mètres du pont. Au 19e siècle, on trouvait notamment un magasin général et un bureau de poste sur l’île, selon un article publié en 2015 par le Ottawa Citizen. 

Une première structure de bois a été aménagée près de l’île en 1835 et fut remplacée par un pont d’acier en 1891. 

C’est en 1921 que l’infrastructure prend sa forme actuelle, soit en béton avec des garde-fous sculptés. 

Par ailleurs, selon le magazine Canadian Consulting Engineers — consulté par les ingénieurs à travers le pays —, il s’agit de l’un des premiers ponts en arc avec de multiples portées à être construit en béton armé au Canada.

Pour ce qui est du chemin North River que l’on voit à la droite des deux images, on peut constater qu’un effort a été réalisé depuis 1930 pour ajouter de la verdure autour de l’artère. 

On voit également, au loin, qu’un bâtiment s’est ajouté, soit l’immeuble à condos La Renaissance situé au 40, rue Landry.