Photo prise dans les années 1940 de François et Marie Pichard, devant leur épicerie de la rue St-Hyacinthe.
Photo prise dans les années 1940 de François et Marie Pichard, devant leur épicerie de la rue St-Hyacinthe.

Retour sur une ancienne épicerie

Le Droit
Le Droit
D'HIER À AUJOURD'HUI / C’est une bâtisse laissée à l’abandon. Il y a environ deux ans, les flammes l’ont gravement endommagé. Mais il y a de cela plusieurs décennies, cet immeuble du secteur Hull, sis au 85, rue St-Hyacinthe, était vibrant de vie.

Selon Gilbert Bureau, un lecteur qui nous a transmis un historique de l’immeuble, la bâtisse abritait une petite épicerie fondée par ses grands-parents, François et Marie Pichard, dans les années 1920, commerce tenu par la famille jusqu’aux années 1960. Les Pichard, de jeunes immigrés français, avaient aussi ouvert une autre épicerie sur le boulevard Saint-Joseph.

«Ils étaient connus pour leur générosité, car durant la crise économique ils firent crédit à beaucoup de gens démunis qui n’eurent jamais les moyens de les rembourser», a indiqué M. Bureau.

Le 85, rue St-Hyacinthe en 2020

Leurs fils furent très impliqués dans le commerce du bois puisque la famille possédait une terre au lac Meech.

L’immeuble a changé de propriétaires au fil des ans et avait été transformé en édifice à logements.

Écrivez-nous
Chaque semaine, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre région par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel.

Nous vous invitons à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui. Vous pouvez nous envoyer vos photos à nouvelles@ledroit.com. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou un parc.

Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.