Le magasin général Lio Quesnel tel qu’il était au début du XXe siècle.
Le magasin général Lio Quesnel tel qu’il était au début du XXe siècle.

L’héritage d’une famille

D'HIER À AUJOURD'HUI / Dans «l’croche» de la rue Principale à Saint-André-Avellin, se trouve une magnifique maison construite en 1932. Juste à côté, c’est le dépanneur qui autrefois abritait le magasin général Lio Quesnel.

Cet endroit ancestral de ce village de la Petite-Nation regorge d’histoires et d’anecdotes qui, au fil des décennies, ont forgé la réputation de Saint-André-Avellin.

Le magasin général est devenu un dépanneur et n’a plus rien à voir avec l’architecture d’origine.

Construite par Lionel Quesnel et Hélène Séguin, la Maison Quesnel a été conçue par l’architecte montréalais Lucien Parent. Le couple et leurs quatre enfants (Paul-Émile, Marguerite, Jean-Claude et André) habitaient le haut du magasin général avant d’emménager dans cette maison de 27 pièces en mars 1932.

Pendant la construction, Hélène est tombée enceinte, mais elle meurt d’une hémorragie le 22 mai 1932 dans la chambre à coucher des maîtres, au deuxième étage de la maison nouvellement bâtie.

Avant la construction de la Maison Quesnel, la famille vivait dans cette petite maison de 1900.

Le frère de Lionel lui présente alors Claire Roy, avec qui il se remarie en 1934. De cette union naît Gilles, mais Lionel n’a jamais oublié Hélène à qui il écrit encore.

La Maison Quesnel construite en 1932 telle qu’elle est aujourd’hui.

Atteint d’une maladie cardiovasculaire, il refuse de se faire opérer et meurt le 3 mars 1937 dans le même lit que sa bien-aimée. Claire Roy habite la maison pendant plusieurs décennies en compagnie de son fils Gilles (qui a hérité du magasin général), de sa bru Jocelyne Matte-Quesnel et de Jeanne d’Arc Côté, la bonne de la famille. Lionel était le fils d’Adélard Quesnel, commerçant et maire de Saint-André-Avellin qui habitait la maison située juste en face, sur la rue Principale. Adélard meurt subitement le 8 janvier 1938 dans le boudoir du rez-de-chaussée de la Maison Quesnel.

Écrivez-nous

Tous les samedis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre région par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel. Nous vous invitons à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui.

Vous pouvez nous envoyer vos photos à nouvelles@ledroit.com. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.

Avec la collaboration de Christian Quesnel