Le pont des Chaudières en 1880

Le pont des Chaudières

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre magnifique région. Par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel, nous illustrerons le chemin parcouru et de quelle façon certains lieux bien connus ont évolué au fil des années. Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série « D’hier à aujourd’hui ». Si vous détenez une relique qui sert de témoin de l’histoire d’un paysage ou d’un endroit important de la région, contactez-nous afin de partager cette image. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.

Les abords du pont des Chaudières ont bien changé au fil des ans. 

Sur cette image qui date de la fin du 19e siècle, on peut bien voir les installations qui facilitaient le transport de bois en direction de l’usine E.B. Eddy. 

Il y a aujourd’hui beaucoup moins d’action sous le pont des Chaudières, notamment après la construction d’un barrage au début du 20e siècle. 

Or, ce ne sont pas que les alentours de l’infrastructure qui ont évolué. Le pont lui-même s’est passablement transformé au fil du temps. 

Toujours fait de bois à l’époque de notre image d’archive, la version actuelle a été construite en 1919 par la Dominion Bridge Company. 

Selon la Commission de toponymie du Québec, la structure tient son nom des chutes situées à environ 500 mètres du pont. 

Les chutes de la Chaudière prennent quant à elles leur nom de la culture autochtone. 

Samuel de Champlain a écrit dans son journal de bord, en 1613, que les Amérindiens les appelaient « Asticou », un mot d’origine montagnaise qui signifie « chaudière ». 

Cette section de la rivière des Outaouais portait ce nom en raison des remous situés dans les chutes.

Le point de vue est le même qu'en 1880 sur cette photo prise en 2018. Par contre, c'est le pont du Portage que l'on observe au loin puisque le pont des Chaudières a changé d'emplacement après 1880.