Le parc Major, en 1938

L'ambassade américaine à Ottawa

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre magnifique région. Par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel, nous illustrerons le chemin parcouru et de quelle façon certains lieux bien connus ont évolué au fil des années. Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui. Si vous détenez une relique qui sert de témoin de l’histoire d’un paysage ou d’un endroit important de la région, contactez-nous afin de partager cette image. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.

Il y a environ 25 ans, c’est encore un paysage similaire que l’on observait à partir du parc Major. 

La promenade Sussex et son accès à la rue Clarence étaient bien visibles depuis le côté ouest de l’avenue MacKenzie. 

En 1993, lorsque la Commission de la capitale nationale a dévoilé ses intentions à la Ville d’Ottawa de construire la nouvelle ambassade américaine à son emplacement actuel, c’est un stationnement qui se trouvait sur ce site qui occupe l’espace entre la promenade Sussex et l’avenue MacKenzie, de la rue York à la rue Murray. 

Les diplomates américains réclamaient un nouveau quartier général depuis la fin des années 1960, jugeant leurs anciens locaux de la rue Wellington trop étroits pour leurs besoins. 

La construction de cet imposant bâtiment a officiellement commencé en janvier 1997. 

La nouvelle ambassade a ouvert ses portes à l’automne 1999.

L'ambassade américaine, en 2018