Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La traverse des Chaudières en 1900.
La traverse des Chaudières en 1900.

La traverse des Chaudières

Jean-Simon Milette
Jean-Simon Milette
Le Droit
Article réservé aux abonnés
D'HIER À AUJOURD'HUI / La traverse des Chaudières est le plus vieux pont de toute la région de la capitale fédérale.

La première version de ce lien interprovincial a été érigée par le fondateur d’Ottawa, le colonel John By, en 1828. Le pont portait alors le nom d’Union Bridge. Cette version du pont s’est effondrée en 1836.

Les architectes ont ensuite choisi l’option du pont suspendu pour remplacer la version précédente de l’infrastructure routière. Les travaux de construction du nouveau pont se sont ensuite achevés 8 ans plus tard, en 1844.

La traverse des Chaudières en 2021.

Des travaux de solidification du pont ont été menés en 1889, notamment l’ajout d’une construction de treillis en acier.

Cependant, cette mouture du pont a été la proie des flammes lors du grand feu de 1900. La structure avait été fortement endommagée par le désastre comme on peut le voir sur la photo plus haut.

La version actuelle du pont a été construite en 1919 par l’entreprise Dominion Bridge. La traverse des Chaudières relie aujourd’hui la rue Eddy à Hull à la rue Booth à Ottawa.

Écrivez-nous 

Chaque semaine, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre région par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel. Nous vous invitons à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui. Vous pouvez nous envoyer vos photos à nouvelles@ledroit.com. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.