Sur cette photo d’archives, de nombreux curieux se sont déplacés pour assister à la compétition de ski O’Keefe International, au Camp Fortune.

La station de ski Camp Fortune

Sur cette photo d’archives, de nombreux curieux se sont déplacés pour assister à la compétition de ski O’Keefe International, au Camp Fortune. Encore à ce jour, la station de ski de Chelsea reçoit des événements de calibre mondial comme c’était le cas en janvier dernier, pour des courses en slalom masculin du circuit Nor-Am.

L’histoire de la station commence en 1920 après l’achat, par le Club de ski Ottawa, d’une cabane de bûcheron qui sera rénovée et servira de premier chalet. À l’époque, on pratiquait surtout le ski de fond et le saut à ski sur ces terrains situés à proximité du lac et du mont Fortune – d’où le nom de la station de ski.

La station de ski de Chelsea, de nos jours.

Le chalet que l’on voit sur l’image de 2019 a été agrandi pour la dernière fois à l’automne 1999 pour y ajouter une cafétéria.


Écrivez-nous !

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre région par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel. Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui. Vous pouvez nous envoyer vos photos à nouvelles@ledroit.com. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.