La rue Jacques Cartier pendant la crise du verglas de 1998

La crise du verglas

Le Québec a été la cible d’une des pires catastrophes naturelles de l’histoire du Canada, il y a maintenant 22 ans, alors qu’une mer de glace s’est abattue sur l’est du pays. La fameuse crise du verglas de 1998 a causé d’importants dommages dans la région d’Ottawa-Gatineau.

Trois tempêtes de pluie verglaçante se sont enchaînées entre les 5 et 9 janvier 1998, si bien que des accumulations de 60 à 85 mm de verglas ont été observées dans la grande région de la capitale fédérale durant cette période.

Cette importante tempête avait aussi causé des pannes de courant majeures partout sur le territoire de la région. Plus de 120 000 foyers avaient été privés d’électricité en Outaouais. Du côté de l’Est ontarien, ce sont 140 000 ménages qui se sont retrouvés sans courant durant plusieurs jours.

En tout, la tempête aura entraîné la mort de 35 personnes et causé 945 blessures.

Sur la photo d'archives, on voit la rue Jacques Cartier recouverte d’une épaisse couche de glace, alors que les arbres menacent de s’affaisser.

La rue Cartier aujourd'hui

Écrivez-nous

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d’œil sur l’histoire de notre région par la juxtaposition d’une image du passé et d’un cliché actuel. Nous vous invitons à contribuer à la série D’hier à aujourd’hui. Vous pouvez nous envoyer vos photos à nouvelles@ledroit.com. Il peut s’agir d’à peu près n’importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. Pourvu qu’il s’agisse d’une photo d’un lieu urbain qui a un certain âge.