Lisez notre rubrique «D'hier à aujourd'hui» tous les lundis.

D'hier à aujourd'hui

Tous les lundis, Le Droit vous propose un clin d'oeil sur l'histoire de notre magnifique région. Par la juxtaposition d'une image du passé et d'un cliché actuel, nous illustrerons le chemin parcouru et de quelle façon certains lieux bien connus ont évolué au fil des années.
Nous vous invitons par ailleurs à contribuer à la série « D'hier à aujourd'hui ». Si vous détenez un relique qui sert de témoin de l'histoire d'un paysage ou d'un endroit important de la région, contactez-nous afin de partager cette image. Il peut s'agir d'à peu près n'importe quoi, une rue, un carrefour, un commerce ou encore un parc. En autant qu'il s'agisse d'une photo d'un lieu urbain qui a un certain âge.
Parc du lac Beauchamp (Date inconnue-2017)
Avant de devenir un parc fréquenté en grand nombre par les familles gatinoises, le lac Beauchamp était un lieu d'exploitation de ressources naturelles.
Avant de porter son nom actuel, le plan d'eau s'est longtemps fait appeler le lac de la Mine.
Le grès y était extrait, puis transporté dans des wagons vers une usine de broyage, autrefois située où se trouve aujourd'hui le pavillon du parc du lac Beauchamp. Le grès était concassé afin de produire de la silice qui sert dans la fabrication de dérivés du verre.
Lac BeauchampCollection Michel Lafleur
Cette mine a été exploitée durant les années 1930 et 1940.
Le site est ensuite devenu un dépotoir pour l'ex-Ville de Gatineau, avant d'être le parc que l'on connaît depuis des dizaines d'années.
Avec toute cette activité au cours du siècle dernier, mais surtout avec la prolifération du myriophylle à épi et l'érosion du stationnement, le lac Beauchamp se fatigue.
Au printemps, le conseil municipal de Gatineau a adopté un investissement de près d'un million de dollars pour sauver le plan d'eau.