Un dépanneur à identifier

Geneviève Turcot
Le Droit
DEVOIR DE MÉMOIRE / Le dépanneur Chez René, ça vous dit quelque chose?

Cette photo tirée du fonds Roger Poirier (BAnQ, P134, S6, SS1, D1, P7) a été prise entre 1965 et 1975 et ne contient que la description suivante : «édifice commercial de Hull».

Le petit commerce semble adjacent à une grande maison. Si vous connaissez la réponse, écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com. Vos informations seront partagées avec l’équipe gatinoise de BAnQ.

+

Devoir de mémoire du 7 novembre : Le 73 rue Laurier

Vous avez encore été très nombreux à reconnaître la photo de la maison publiée la semaine dernière (BAnQ, P134, S6, SS1, D5, P2).

Il s’agit de la maison sise au 73 rue Laurier, voisine du Musée canadien de l’histoire et du célèbre Café Henry Burger, aujourd’hui le restaurant Papaye verte.

Cette maison de pierres construite en 1944 est étroitement liée à l’histoire de l’automobile gatinoise.

«Il s’agit de la maison Baillot, qui a été construite dans le Quartier-du-Musée par le fameux marchand d’automobiles du même nom», nous confirme Claude Royer. Un autre lecteur, Marcel B. Trudel ajoute que «Jules Baillot était le fondateur de Jules Baillot et Fils Ltée, un concessionnaire Chrysler pendant près d’un siècle».

Métallurgiste et machiniste d’origine belge wallonne. Jules Baillot est arrivé au Canada en 1908, avant de s’installer à Hull en 1914.

Deux ans plus tard, il devient le propriétaire de la première pompe à essence de la ville. Son premier commerce est situé sur la rue Youville (qui deviendra la rue Baillot, aujourd’hui disparue), à l’entrée du pont Alexandra. Exproprié en 1975, il s’installe sur le boulevard St-Joseph à Hull jusqu’à la fermeture définitive du concessionnaire Jules Baillot et Fils en 2012. Quatre générations de Baillot se sont succédé à la tête cette entreprise familiale.

La maison de la rue Laurier est restée dans la famille Baillot jusqu’en 1973.

Elle abrite aujourd’hui des bureaux.