Reconnaissez-vous ces guides?
Reconnaissez-vous ces guides?

Qui étaient ces jeunes guides ?

Geneviève Turcot
Geneviève Turcot
Directrice de l'information
Les derniers défis Devoir de mémoire semblaient trop faciles. On a décidé de pousser la note un peu cette semaine.

Cette photo a été prise le 13 décembre 1962 par Champlain Marcil (BAnQ, P174, S1, D29, 024, 002) avec pour seule description : promesse des Guides au presbytère Saint-François-de-Sales. Reconnaissez-vous l’une de ces jeunes femmes ? Avez-vous des informations sur les Guides ? Quelles étaient leurs activités ? Envoyez vos réponses à nouvelles@ledroit.com.

+

Devoir de mémoire du 28 novembre : la rue Dollard
La photo mystère de la semaine dernière (BAnQ, P134, S6, SS1, D1, P2) a suscité une avalanche de courriel ! Merci beaucoup !

« La réponse est la rue Dollard. Le stationnement était pour les clients de la Caisse Populaire située sur la rue Victoria, au coin de la rue Dollard (NDLR: aujourd'hui la rue Dollard-des-Ormeaux). J’ai habité sur la rue Dollard dans le milieu de la côte. Je demeurais dans la maison suivante de la maison blanche sur la photo », nous écrit Céline Charette. Elle n’est pas la seule ancienne locataire de ces maisons à avoir pris le temps de nous écrire.

La rue Dollard n’a pas de secret pour Claude Charette, frère de Mme Charette, qui nous a envoyé une description très précise du voisinage de l’époque.

« Aujourd’hui, c’est l’édifice Brookfield qui occupe le terrain de la Caisse et son stationnement ainsi que les espaces des maisons du 48, 50 et 52 Dollard qui furent démolies. À l’époque, la Caisse avait acheté les maisons en rangée occupées par les St-Pierre au 40, les Hamel au 42, les Tremblay au 44 et le 46 (je ne me rappelle pas du nom de ces gens).

Mme Richer habitait la première maison (le 48) à droite sur la photo ; la maison suivante est le 50 occupée par la famille de Gaston Pilon au deuxième étage et les parents au rez-de-chaussée ; au 52 il y avait trois logis dont l’un au deuxième étage était occupé par la famille Proulx, en bas à l’avant occupé par M & Mme Wilson (parent de Mme Proulx) et un troisième logis qui était loué. J’habitais le 54 au premier étage avec mes parents qui avait acquis cette propriété en 1948. J’y ai demeuré jusqu’en 1970. Mes parents ont vendu la propriété en 1976. Mes grands-parents paternels ont demeuré au deuxième, puis plus tard, ma grand-mère maternelle y a habité. »

Il nous a aussi indiqué que la rue Dollard a aussi eu son lot de locataires connus, c’est le cas du conseiller municipal Robert Guertin et du journaliste sportif Pierre Dufault qui auraient déjà habité sur cette rue du Vieux-Hull.

Cette photo a aussi éveillé de beaux souvenirs chez Shirley Proulx, ancienne voisine de M. Charette. « J’ai eu le plaisir de retrouver une photo de trois maisons que j’ai bien connues soit les 48, 50, et 52 de la rue Dollard. Je suis née au 52 rue Dollard et j’y ai passé mon enfance. Ma grande chum est née et a passé son enfance au 48 rue Dollard. Nous sommes maintenant âgées de 69 ans et toujours les meilleures amies du monde. »

Le rendez-vous Devoir de mémoire a pour objectif d’aider l’équipe gatinoise de BanQ à identifier ces belles photos qui dorment dans leurs archives sans identification. Ce n’est pas un concours et nous ne connaissons pas les réponses, ce sont vos courriels compilés et vérifiés qui nous permettent d’identifier ces lieux de la région. Toutes les réponses reçues sont transmises à l’équipe qui pourra ainsi sortir ces trésors photographiques de leur anonymat.