Reconnaissez-vous cette maison? Sur quelle rue était-elle située ? Existe-t-elle encore ? C’est le Défi de mémoire que l’on vous propose cette semaine.
Reconnaissez-vous cette maison? Sur quelle rue était-elle située ? Existe-t-elle encore ? C’est le Défi de mémoire que l’on vous propose cette semaine.

Où était cette maison ?

Geneviève Turcot
Le Droit
DEVOIR DE MÉMOIRE / Reconnaissez-vous cette maison? Sur quelle rue était-elle située ? Existe-t-elle encore ? C’est le Défi de mémoire que l’on vous propose.

Les archivistes de BanQ à Gatineau aimeraient identifier cette photo prise par Roger Poirer en 1977 (BANQ Gatineau, P134, S6, SS1, D5, P2).

On peut voir que l’adresse civique est 73.

Si vous avez des informations sur cette maison, écrivez-nous à nouvelles@ledroit.com.

+

Devoir de mémoire du 31 octobre : La Pool Room Marcil

Les courriels étaient unanimes cette semaine : la photo d’archives publiée la semaine dernière (BANQ Gatineau, P134,S6,SS1,D1,P5) était celle de la Pool Room Marcil, située aux coins des rues Eddy et Papineau dans le Vieux-Hull.

«Elle appartenait à la sœur de ma mère, Mme Lucienne Gagné Marcil. Elle l’avait héritée de son mari Aurèle Marcil, décédé dans les années 1950. Mme Marcil est décédée en août 1985», nous a confirmé Marie Belanger Cousineau.

«Que de beaux souvenirs! Cette salle de billard était située en face la pharmacie Picard sur Eddy et à côté la Taverne Alberta. À noter que le deuxième voisin de la pharmacie Picard était la fameuse pâtisserie Pradier, très populaire auprès des ambassades et des environs, nous a écrit Gilbert Kingsbury, un ancien de la Pool Room Marcil. C’était une des quatre salles de billard existantes à cette époque (La Royal, La Séguin et La London). J’y ai passé de beaux moments de ma jeunesse à y jouer et y voir jouer les étoiles de billard du temps, Julien St-Denis, Maurice «Star» Michon, «Boucanne» Barrette et Bob Alain.»

M. Kingsbury y a sûrement déjà croisé un autre lecteur, Robert Maisonneuve, pour qui la photo a aussi ravivé de bons souvenirs. «J’y ai passé beaucoup de bons moments avec mes amis dans les années 1970 et 1980. Il y avait plusieurs très bons joueurs de billard qui fréquentaient cette pool room. Merci pour les bons et beaux souvenirs !»

Pierre Pilon garde quant à lui un souvenir très précis des lieux. «Mme Lucienne Marcil, la propriétaire, habitait au deuxième étage. Cette salle de billard comptait 2 tables de 4.5 pieds x 9 pieds (dites table de Boston) ainsi qu’une table de 6 pieds par 12 pieds (dite table de snooker). Durant les heures d’ouverture, de midi à minuit sept jours semaine, Mme Marcil partageait les heures de travail avec M. Charlie Séguin (digne successeur de M. Bocco Knight) un vrai gentleman et avide fumeur de gros cigares. C’est à cet endroit, au milieu des années 1960, que j’ai été initié à ce jeu. À l’époque, je me souviens qu’une partie de Boston coûtait 10 cennes tandis qu’une partie de snooker coûtait 25 cennes . L’âge minimum requis était de 16 ans et aucune boisson alcoolisée n’y était vendue ni autorisée .»

Ancien rédacteur en chef du Droit, Jean Gagnon nous aide à faire le pont entre la photo d’archives et le paysage actuel. «Aujourd’hui, (la pool room) c’est la maison de thé Cha Yi, la taverne Alberta est la Brasserie de l’île, la pharmacie Picard est maintenant Proxim, et la quincaillerie (ou ferronnerie) est La Belle verte.»

Toutes ces informations seront sûrement fort utiles pour l’équipe gatinoise de BanQ.