Les Gatinoises Catherine et Danielle Morasse seront de retour en ville samedi.
Les Gatinoises Catherine et Danielle Morasse seront de retour en ville samedi.

Deux Gatinoises bientôt de retour du Pérou

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Coincées au Pérou depuis le début de la crise de la COVID-19, les Gatinoises Catherine et Danielle Morasse ont obtenu des places à bord d'un vol de rapatriement devant atterrir à Toronto dans la nuit de vendredi à samedi.

Ex-journaliste au Droit, Catherine Morasse et sa mère Danielle ont été prises dans la crise de la COVID-19 au Pérou à la mi-mars. Avec un groupe de randonneurs, elles avaient déniché un logement Airbnb après que le gouvernement péruvien eut décrété l'état d'urgence et ordonné la quarantaine partout au pays.

«Pour nous, l'état d'urgence s'est bien passé, on a été dans les meilleures conditions possibles étant donné la situation, mais c'est sûr que quand on a booké notre vol hier [jeudi], on était euphoriques, a fait savoir Catherine par conversation Messenger. C'est un gros soulagement d'avoir pu prendre ce vol parce que l'information nous était fournie au compte-gouttes.»

Catherine et Danielle Morasse doivent embarquer à bord du troisième vol de rapatriement de ressortissants canadiens à partir du Pérou.

Selon les informations diffusées sur Twitter par l'ambassade du Canada au Pérou, le premier a décollé mardi de la capitale, Lima, avec 402 ressortissants canadiens à bord. Le deuxième vol était jeudi.

Les deux Gatinoises partent de la ville de Cusco, à 1100 kilomètres de Lima. Vendredi avant-midi, elles faisaient la file dehors avec des compatriotes pendant que les autorités inspectaient les bagages et prenaient la température de tout le monde.

Le premier vol entre Cusco et Lima leur coûte chacune 275$. Entre Lima et Toronto, chaque place à bord d'un appareil d'Air Canada coûte 1409$. Dès leur arrivée à la maison, Catherine et Danielle Morasse se plieront à la quarantaine obligatoire de 14 jours pour tous ceux qui rentrent au pays.