Les vélos remis à Cyclo Nord-Sud prendront la route de l’Équateur, Haïti, Cuba ou du Togo.

Des vélos usagés pour aider les pays du sud

Vous ne savez plus quoi faire avec vos vieux vélos poussiéreux qui dorment dans votre garage? L’organisme à but non lucratif Cyclo Nord-Sud propose une solution écologique pour leur donner une seconde vie.

L’organisme, en collaboration avec Gainsbourg bistro brasserie, organisait dimanche une collecte de vélos usagés afin de les réparer et de les envoyer dans des pays défavorisés du sud.

« L’organisme a une mission sociale et environnementale. C’est une façon, dans un premier temps, de détourner les vélos des sites d’enfouissement et, au niveau social, de contribuer d’une certaine façon à faciliter la vie de certaines personnes qui sont dans des pays plus défavorisés », explique l’organisatrice de la collecte, Émilie Vallières, en entrevue avec Le Droit.

Les organisateurs de la collecte bénéficient d’ailleurs de collaborations avec quatre pays différents, soit l’Équateur, Haïti, Cuba et le Togo.

« Souvent les gens gardent les vieux vélos dans les garages alors qu’ils peuvent être utilisés ailleurs, autant au Québec que dans d’autres pays. Ces vélos-là ont un impact sur le quotidien de ces gens-là qui en ont besoin. »

Selon Mme Vallières, le but de la collecte est bien plus large que la simple récupération de vélos. Il s’agit aussi d’une façon de faire de la promotion et conscientiser la population à poser plus de gestes écologiques. « L’important pour nous c’est surtout de faire de la sensibilisation sur les habitudes écologiques et aussi de faire la promotion de l’organisme. »

Une contribution de 20 $ par vélo a été exigée. Cela permet entre autres de couvrir les frais liés à la revitalisation des vélos, afin qu’ils soient remis à neuf avant d’être envoyés dans les pays du sud.

Si l’évènement est un succès, les organisateurs n’excluent pas la possibilité de répéter l’exercice l’année prochaine.

« C’est la première année qu’on organise une collecte au Gainsbourg. Une petite collecte amasse une vingtaine de vélos alors qu’une grande collecte peut aller jusqu’à 200 ou 250. Mais comme c’est notre première année, c’est certain que la collecte [de dimanche] est plus petite. »

En Outaouais, les gens qui désirent donner leurs vélos usagés peuvent le faire à longueur d’année à deux points de chute différents, soit la boutique de vélo Greg Christies ainsi qu’à La Shop à Gatineau. L’école secondaire Grande-Rivière organise aussi des collectes de bicyclettes annuellement depuis 15 ans. Il s’agit d’ailleurs de la plus grosse collecte annuelle de la région.

Depuis 20 ans, l’organisme Cyclo Nord-Sud a recueilli plus de 62 000 vélos qui ont été recyclés et qui servent aujourd’hui à des gens dans le besoin.