Michel Beaudry et Jean-Marc Roy des Pêcheurs à la mouche de l’Outaouais, ainsi que Tony Petrelli, du magasin Green Drake Outfitters, ont mis des géniteurs à l’eau dans la rivière des Outaouais.

Des truites brunes mises à l’eau à Gatineau

Quelque 1500 truites brunes ont été relâchées dans la rivière des Outaouais, dimanche, au bénéfice des mordus de la pêche.

L’événement s’est déroulé au parc Moussette à Gatineau lors de la journée familiale Pêchons ensemble organisée par le regroupement Pêcheurs à la mouche de l’Outaouais (PMO). Plus de 400 personnes ont participé aux activités de la journée, incluant de nombreux enfants qui ont procédé à la mise à l’eau des poissons.

«De voir le sourire des enfants lorsqu’ils versent les poissons dans l’eau, c’est notre récompense», a indiqué le président des PMO, Jean-Marc Roy.

La truite brune, qui vient originalement de l’Europe, est plus résistante à la température de l’eau, à la pollution, «et elle aime beaucoup le courant de la rivière des Outaouais», a expliqué M. Roy. Le poisson a été introduit en Amérique du Nord dans les années 1880.

«Nous ensemençons des truites qui approchent les neuf pouces. Dans ça, on met à l’eau environ une quinzaine de géniteurs d’environ 15 pouces», a précisé M. Roy.


Jason Mayer et ses enfants, Erica et Justin, de Gatineau, ont relâché des truites brunes dans la rivière des Outaouais lors de la journée Pêchons ensemble, dimanche, au parc Moussette, à Gatineau.

Ça fait une vingtaine d’années que la truite brune est ensemencée dans la rivière des Outaouais par l’organisation que préside M. Roy. C’était toutefois la première fois que l’activité se déroulait au parc Moussette, un espace mieux adapté pour l’événement qui attire des centaines de personnes. Auparavant, la mise à l’eau se faisait dans un petit secteur en amont du parc.

La truite brune vit de cinq à douze ans dans la rivière, et peut atteindre quelque 10 livres, a signalé le mordu de la pêche à la mouche. Les poissons iront aussi explorer la rivière Gatineau, a-t-il ajouté.

Des démonstrations de lancers, des présentations de montage de mouches artificielles, des dons de permis de pêche pour les enfants de six à dix-sept ans, une formation sur l’habitat du poisson et bien sûr la pêche dans la rivière figuraient aussi au nombre des activités de la journée Pêchons ensemble.

Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs, la Ville de Gatineau, le magasin Green Drake Outfitters et Safari Club International ont aussi contribué à la journée.