Le Droit
16 militaires épinglés l'an dernier pour leurs liens avec des gestes haineux ou des groupes extrémistes ont écopé d'avertissements, de mesures disciplinaires ou d'ordonnances de consultations, mais ils ont été autorisés à demeurer au sein de l'armée.
16 militaires épinglés l'an dernier pour leurs liens avec des gestes haineux ou des groupes extrémistes ont écopé d'avertissements, de mesures disciplinaires ou d'ordonnances de consultations, mais ils ont été autorisés à demeurer au sein de l'armée.

Des militaires épinglés pour leurs liens avec l'extrême droite autorisés à rester dans les Forces canadiennes

La Presse Canadienne
OTTAWA — Le ministère de la Défense nationale souligne que 16 militaires épinglés l'an dernier pour leurs liens avec des gestes haineux ou des groupes extrémistes ont écopé d'avertissements, de mesures disciplinaires ou d'ordonnances de consultations, mais ils ont été autorisés à demeurer au sein de l'armée.