L’instigatrice de l’initiative du projet de marchés de Noël virtuels, Danielle Soucy
L’instigatrice de l’initiative du projet de marchés de Noël virtuels, Danielle Soucy

Des marchés de Noël en ligne

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Les marchés de Noël pour les marchands et les artisans n’auront malheureusement pas lieu cette année à Gatineau en raison des restrictions associées à la COVID-19. Heureusement, une passionnée des petits entrepreneurs de l’Outaouais vient à la rescousse et prépare trois marchés de Noël virtuels, question d’encourager l’achat local et les marchands d’ici.

« Ce sont toutes des belles entreprises d’ici qui méritent qu’on leur donne un coup de main, côté visibilité », lance en entrevue sur un ton passionné l’instigatrice de l’initiative, Danielle Soucy.

Les marchés de Noël virtuels seront hébergés sur le site web et la page Facebook de Place des marchands et des artisans de l’Outaouais.

Le premier marché pour les artisans et les marchands sera celui pour les cadeaux de Noël pour la famille et les amis qui se déroulera du 26 au 29 novembre.

Le deuxième marché de Noël sera celui des chèques-cadeaux et cible notamment les salons de coiffure, les restaurants et traiteurs, les salons de massothérapie et les spas. Il aura lieu du 3 au 6 décembre.

Finalement, le marché virtuel de la gastronomie et gourmandise à commander pour les Fêtes se tiendra du 10 au 13 décembre pour les restaurateurs, les traiteurs, les boulangeries et les pâtissiers.

Danielle Soucy

Une somme de 30 $ est demandée aux marchands pour l’inscription aux marchés de Noël en ligne. Chaque participant doit notamment fournir au marché virtuel le logo de son entreprise, des photos de ses produits avec une courte description, ou un fichier de qualité du chèque-cadeau, une mini-biographie et le lien de l’endroit où les clients pourront passer leur commande.

Sur le site web, il y a déjà un catalogue avec les produits de marchands. Il restera en ligne jusqu’au 3 janvier 2021.

« C’est vraiment mon beau projet en ce moment, et j’adore ça. C’est vraiment pour leur donner de la visibilité, de les encourager à continuer, à ne pas lâcher. L’achat local, c’est super important. On ne veut pas qu’après la COVID toutes ces entreprises aient tombé comme des mouches », a expliqué Mme Soucy, une bénévole depuis de nombreuses années à la Chambre de commerce de Gatineau et femme d’affaires récemment retraitée.

Mme Soucy, qui reçoit l’aide de sa fille Gabrielle Fontaine dans cette aventure, a aussi mentionné que les marchés de Noël sont importants puisqu’ils permettent à bien des artisans de « faire leur année ».

Elle a en outre rappelé que les marchés dans les écoles et au Musée canadien de l’histoire sont annulés cette année. Le marché du cadeau de Noël pour enfants aura toutefois lieu comme prévu cette fin de semaine aux Galeries de Hull.

***

À LIRE AUSSI: Frénésie de Noël en novembre

> Salles à manger des restaurants fermées: «On est doublement punis»

>> Les traiteurs s’adaptent